Faut-il supprimer les notes à l'école ?

Un collégien en 2011 à Rennes [Damien Meyer / AFP/Archives]

20/20 ou zéro pointé seront peut-être révolus en 2016. Un jury, composé de trente personnes issues de la communauté éducative et de la société civile, siègera à partir du 18 octobre lors de la conférence nationale sur l'évaluation des élèves. Il livrera ensuite au gouvernement ses recommandations afin de revoir le système de notation des élèves.

 

Le ministère de l'Education estime en effet sur son site internet que "trop d’élèves souffrent aujourd’hui des effets négatifs d’évaluations qui ne prennent en compte que leurs lacunes, qui peuvent les décourager dans leurs apprentissages et les freiner dans leur parcours".

Son ambition à la suite de cette conférence : mettre en œuvre des pratiques évaluatives réfléchies, explicites et prenant en compte les progrès des élèves qui permettra d’augmenter le niveau d’exigence à l’égard de tous les élèves.

 

 

Cette conférence s'articulera autour de cinq questions principales, évoquant la notation des élèves :

-  Comment l'évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ?

-  Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?

-  Quelle place et forme de la notation dans l'évaluation des élèves ?

-  Quels doivent être les moments de l'évaluation dans les parcours des élèves ?

-  Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d'orientation et les procédures d'affectation ?

 

Le jury aura également comme mission d'étudier les propositions faites par les internautes transmises au ministère de l'Education.

Fin décembre 2014, ses membres rendront compte de leurs recommandations à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, qui mettra ensuite en place une réforme du système de notation des élèves.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles