Cham-Al-Lo, Bourg-Comté : quels noms pour les nouvelles régions ?

Photo d'une carte des régions françaises. Illustration. [Joel Saget / AFP]

Si la procédure parlementaire n’est pas encore terminée, l’Assemblée nationale a donné cette semaine son feu vert à la création de treize régions métropolitaines contre vingt-deux auparavant. Certaines vont fusionner pour créer de nouveaux ensembles. Mais quid des noms que ces régions adopteront ? 

 

Les noms définitifs des treize futures grandes régions seront fixés au plus tard le 1er juillet 2016. D’ici là, l’article 2 du projet de loi a prévu que le nom provisoire de celles qui ont fusionné sera la juxtaposition de leurs noms actuels déclinée par ordre alphabétique.

En attendant, les spéculations et l'imagination vont bon train. Internautes, journaux locaux, élus... chacun y va de sa proposition de nom, sérieuse ou malicieuse, pour baptiser sa future région. Un vrai "concours Lépine".

 

> Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussillon

Ici, ce n’est pas la première fois que la question se pose. Georges Frêche, en 2004, avait déjà voulu renommer sa région, le Languedoc-Roussillon, "Septimanie", suscitant à l'époque de vives réactions.

Le journal languedocien l’Indépendant a soumis plusieurs propositions au vote de ses lecteurs. "Midi-d’Oc", "Midi-Roussillon", "Septimanie", "Sud-Pyrénées", "Sud de France". "Midi-Roussillon" est ressorti nettement en tête avec plus de 25% des votes. 

En revanche, les lecteurs de son concurrent, Midi Libre, ont eux placé en tête "Occitanie" (9,2% des suffrages) a l'issue d'un premier tour qui a vu les noms de "Garonne-Languedoc" et "Languedoc-Roussillon Cévennes" retoquées.

Et que dire de l'opinion des lecteurs de La dépêche du Midi, quotidien largement diffusée elle dans la région Midi-Pyrénées. Eux plébiscitent "Occitanie-Pyrénées" (15%), "Midi-Languedoc" (12%) ou "Pyrénées-Languedoc" (12 %). La synthèse semble à portée de main, mais le futur nom devrait néanmoins faire l'objet de sacrées tractations.

 

> Auvergne - Rhône-Alpes

Dans cette future méga-région, le choix du nom fait l'objet de débats moins passionnés. Un consensus s'est même crée autour de la proposition de Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional de Rhône-Alpes. Le socialiste aurait évoqué le nom "Aura" pour la future région, si l'on en croit Lyon Capitale. "Au" pour Auvergne, "Ra" pour Rhône-Alpes.

Si ce nom était retenu, comment s'appelleraient ses futurs habitants ? Aurasiens, aurateurs, auranois, ou auranais ? Le verdict sera connu dans moins de deux ans.

 

> Champagne-Ardenne – Lorraine – Alsace

France 3 Champagne-Ardenne a fait preuve d'une grande imagination pour réconcilier ces territoires à travers un sondage qui rassemble pas moins de 25 propositions. Le grand vainqueur avec presque 40% des votes serait le nom "Région Grand Est". Loin devant "ALCA" (7,8%) "Austrasie" (4,1%) ou encore "Coeur d'Europe" (0,88%).

Et pourtant, ce ne sont pas les propositions originales qui manquent. "Cham-Al-Lo", "ALLOC" ou encore "Champalosace" qui n’a remporté qu’1.27% des suffrages des internautes. Ce ne sont pas les habitants qui trancheront mais le conseil régional.

 

> Nord Pas-de-Calais - Picardie

Soumis à un vote par le site France 3 Nord Pas-de-Calais, un internaute sur trois a voté pour le très sobre "Nord Pas-de-Calais Picardie".

Cependant, quelques propositions plus atypiques figuraient sur la liste comme les Hauts de France qui ont recueilli 14.19% des suffrages, les "Terres du Nord" (8.6%), les "Pays-Bas français" ou encore l’"Euronord".

 

> Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes

Trouver un nom pour cette région risque d'être compliqué dans la mesure où l'on y parle entre autres le basque, l'occitan, le béarnais et le poitevin-saintongeais. Le quotidien Sud Ouest va tout de même lancer un concours à partir du 1er décembre. Les propositions mêlant les mots Sud, Ouest et Atlantique ne devrait pas tarder à fleurir.

Les détracteurs de la fusion, eux sont déjà à l'oeuvre. L'élu agenais Bernard Lusset a déjà rebaptisé la nouvelle région "Aquipoisin". La désignation de Bordeaux comme capitale de la future plus grande région de France semble acquise.

 

> Bourgogne - Franche Comté

Le Journal du Centre et l'Yonne Républicaine avaient recueillis l'avis des habitants en juin dernier. Les improbables "Franche-Bourgogne" et "Bourg-Comté" avaient alors récolté quelques faveurs.

Heureuses de fusionner depuis l'annonce de la réforme, les deux régions devraient néanmoins s'accorder pour s'appeler "Bourgogne". Un retour à une réalité histoirique. Les deux collectivités ayant longtemps fait partie du duché de Bourgogne.

 

Centre

La région Centre, elle, ne fusionnera pas, mais souhaite tout de même changer de nom. Envieuse de ses voisines, la région pourrait s’appeler à l’avenir "Centre-Val de Loire". L'élection de sa Miss Prestige a déjà eu lieu, ce 23 novembre. 

 

Le nom de certaines régions, en revanche ne suscite guère de débat. Qu'il s'agisse des anciennes : Ile-de-France, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côte d'Azur ou Corse. Ou de la Normandie réunifiée.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles