Honoré, 5ème dessinateur de Charlie Hebdo tué dans l'attaque

Le message "Je suis Charlie" est diffusé par de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. [Capture d'écran Facebook]

Philippe Honoré figure parmi les douze morts de l'attaque contre Charlie Hebdo, ce qui fait de lui le cinquième dessinateur de l'hebdomadaire satirique tué mercredi, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

 

Sa mort a été confirmée sur la foi de l'authentification d'un témoin qui a assisté à la scène.

Quatre autres dessinateurs vedettes de Charlie Hebdo ont été tués par les assaillants, qui ont tiré sur les personnes présentes dans la salle de rédaction en criant "Allah Akbar", selon un témoin, tuant notamment les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous, Wolinski.

Honoré est l'auteur du dernier dessin twitté par l'hebdomadaire, quelques instants seulement avant l'attaque. On y voit le chef de l'organisation de l'Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi présenter ses voeux: "Et surtout la santé!".

Trois autres collaborateurs de l'hebdomadaire, dont l'économiste Bernard Maris, ont également été tués, ainsi qu'un agent d'entretien qui travaillait dans l'immeuble.

Deux policiers sont morts, l'un qui était chargé de la protection de Charb, et son collègue tué par un des auteurs de l'attaque durant leur fuite.

Autodidacte né en 1941, Honoré publie son premier dessin de presse à 16 ans, dans le journal Sud-Ouest, selon le Magazine Littéraire, l'un des nombreux médias où l'on pouvait croiser ses dessins en noir et blanc au style suranné (Le Monde, Libération, les Inrockuptibles).

Il collaborait avec Charlie Hebdo depuis sa reparution en 1992, selon le site des éditions Larousse, pour qui il avait notamment illustré l'édition anniversaire 2010 du Petit Larousse.
 

Ses travaux ont fait l'objet de nombreuses expositions collectives et il avait également mis en images Ouvert le jour et la nuit (sur des textes de Rufus, 1995), le Bestiaire d'Alexandre Vialatte (2002) et la Symphonie animale d'Antonio Fischetti (2007), selon Larousse.

Trois autres collaborateurs de Charlie Hebdo, dont l'économiste Bernard Maris, ont également été tués, ainsi qu'un agent d'entretien qui travaillait dans l'immeuble.

Invité de Charlie Hebdo, Michel Renaud, fondateur du festival clermontois Rendez-vous du carnet de Voyage, est également tombé sous les balles des assaillants.

Les autopsies doivent avoir lieu jeudi, a annoncé le procureur de la République de Paris François Molins.

 

À suivre aussi

Polémique Militaires tués au Mali : Charlie Hebdo défend son «esprit satirique» mais reconnaît le travail important des soldats
Caricatures Mort de 13 soldats français au Mali : l'armée «indignée» par les dessins satiriques de Charlie Hebdo
La rédaction de Charlie Hebdo à la rencontre de ses lecteurs et du public le 2 novembre 2019 à Strasbourg [PATRICK HERTZOG / AFP]
Bas-Rhin Strasbourg : Charlie Hebdo face au public, l'humour sous haute sécurité

Ailleurs sur le web

Derniers articles