Loi santé : les médecins de nouveau mobilisés

Grève des médecins généralistes le 24 décembre 2014. [Photo d'illustration / Jean Philippe Ksiazek /AFP / Archives]

Ils veulent maintenir la pression. Les médecins généralistes étaient de nouveau appelés par leur principal syndicat, MG France, à fermer leurs cabinets jeudi.

 

Une mobilisation pour rappeler à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qu’ils s’opposent toujours vigoureusement à son projet de loi, dont l’examen au Parlement est prévu en avril.

Ils en contestent plusieurs dispositions, notamment la généralisation du tiers-payant. Cette mesure, qui doit permettre aux patients de ne plus avancer de frais, serait, du point de vue des généralistes, trop complexe et coûteuse à mettre en place. Les médecins en ont donc fait leur cheval de bataille depuis des mois.

 

Une revalorisation du tarif de la consultation

Après les grèves organisées pendant les vacances scolaires et au début du mois de janvier, Marisol Touraine avait préféré déminer le terrain en lançant des groupes de travail chargés de réécrire les points les plus contestés du projet de loi. Mais la grogne ne s’est pas apaisée pour autant, MG France dénonçant un "timing trop serré" et le manque d’avancées concrètes.

En outre, les généralistes réclament une revalorisation du tarif de la consultation à 25 euros, contre 23 actuellement. Un point sur lequel l’Assurance maladie comme le gouvernement refusent de négocier avant la tenue des élections professionnelles, attendues pour la fin de l’année.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles