Cimetière juif : Hollande intraitable

[PATRICK HERTZOG / AFP]

Les gardes à vue des cinq mineurs, âgés de 15 à 17 ans, soupçonnés d'avoir saccagé le cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) ont toutes été prolongées mardi de 24 heures. Le chef de l'état était présent s'est rendu sur place et a promis que les responsables seraient punis.

 

Il n’y aura aucune clémence pour les responsables. Le président François Hollande a affiché mardi une fermeté totale à l’encontre des individus ayant profané, en fin de semaine dernière, plusieurs centaines de tombes du cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin.

Présent sur place hier pour une cérémonie de recueillement, avec à ses côtés les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, Gérard Larcher et Claude Bartolone, le chef de l’état a une nouvelle fois assuré de son soutien la communauté juive de France, encore meurtrie.

"À travers vous, c'est (la République) qui est visée, ses valeurs, ses principes, sa promesse", a-t-il lancé avant de promettre : "quiconque se rendra coupable d’actes antisémites ou racistes sera inlassablement recherché, interpellé et condamné".

Les gardes à vue se poursuivent

De leur côté, les cinq adolescents suspectés d’avoir participé à cet incroyable saccage ont vu hier leurs gardes à vue prolongées de 24 heures, avant de possibles mises en examen. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles