Sivens : un débat crucial sur fond de tensions

Le site de Sivens, dans le Tarn. [PASCAL PAVANI / AFP]

Alors que pro et anti-barrage se sont affrontés toute la semaine, le Conseil général du Tarn débat vendredi de solutions alternatives.

 

La journée s’annonce tendue. Le Conseil général du Tarn discute ce vendredi de projets alternatifs au barrage de Sivens, au coeur d’une vive polémique depuis plusieurs mois.

Deux solutions ont d’ores et déjà été avancées par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, mais aucune ne rassemble tous les élus du département autour d’elles et, surtout, les deux sont rejetées tant par les opposants au barrage que par ceux qui le soutiennent.

 

Cazeneuve appelle à l'apaisement

Les discussions seront d’autant plus épineuses que la tension n’a cessé de monter, ces derniers jours, entre pro et anti, qui ont tous appelé à des rassemblements ce matin à Albi. Jeudi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait dû appeler à «l’apaisement» et à «la responsabilité de chacun», alors que les affrontements entre zadistes et agriculteurs s’étaient multipliés depuis le début de la semaine.

Les seconds ont en effet pénétré sur l’un des lieux de vie des premiers et les deux camps, qui sont séparés par une centaine d’agents de gendarmerie, se sont mutuellement accusés de débordements.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles