La triche au bac a augmenté en 2014

Les tentatives de triche au bac ont explosé en 2014.[AFP]

Selon les chiffres de l’Education nationale dévoilés samedi dans le Parisien, les tentatives de triche lors des épreuves bac ont augmenté lors de l’année 2014.

 

Antisèche, plagiat, communication avec d’autres élèves. La triche n’a jamais autant été pratiquée par les lycéens passant le bac. Si bien qu’en 2014, les tentatives de triche ont augmenté de 9,8% par rapport à l’année précédente, passant de 469 dossiers présentés aux commissions à 515.

Dans le détail, si ce sont les usages du téléphone (30,9%) ou d’antisèche (27,6%) qui sont les plus prisées par les élèves, ces statistiques sont en baisse. Seul le plagiat, dans les copies (6,6%) comme dans les dossiers d’épreuves pratiques (11,3%), progresse. Jusqu’à exploser de 104,35% entre 2013 et 2014.

 

Sanction

Et qui dit triche, dit sanction. Là encore, le nombre de dossiers pénalisés a grimpé en flèche. D’une année sur l’autre, ce chiffre a augmenté de 18,5%, passant de 325 en 2013 à 385 l’année dernière.

Le Parisien rappelle qu’en cas de fraude, il existe plusieurs types de sanctions. Elles peuvent se montrer relativement clémentes (privation de mention, blâme avec inscription dans le livret scolaire) en cas de triche moins importante, ou très sévères (interdiction de passer le bac et les diplômes de l’enseignement supérieure pendant 1, 2, 5 ans ou à vie, sanctions pénales) dans les cas les plus graves.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles