La vidéo-verbalisation va s'étendre à Paris

34 nouveaux axes et 8 nouveaux carrefours seront désormais couverts par la vidéo-verbalisation. [[Anne-Christine Poujoulat / AFP]]

Mise en place il y a deux ans sur quatorze grands axes parisiens, la vidéo-verbalisation va gagner du terrain à Paris. 34 nouvelles voies de circulation seront concernées par le dispositif.

 

Stationner en double-file, emprunter un couloir de bus, franchir un feu rouge : ces comportements interdits sont sur le point d'être davantage verbalisés à Paris. Le renforcement du dispositif de vidéo-verbalisation à 34 nouveaux grands axes parisiens-contre 14 actuellement -a pour objectif de décourager toujours plus ces comportements à risques.

La totalité des couloirs de bus seront désormais sous surveillance vidéo. Au total, ce sont plus de 100 kilomètres de rues qui seront filmés par ces caméras. La vidéosurveillance de ces axes sera par ailleurs accentuée aux heures de pointe.

 

Qu'est-ce que la vidéo-verbalisation ?

La vidéo-verbalisation, est un système qui permet de verbaliser les automobilistes auteurs d'une infraction grâce à des caméras fixes, placées au niveau des voies de circulation. Six policiers, installés dans les sous-sols de la Préfecture de Police, située sur l'île de la Cité, scrutent les images captées par ces caméras. Lorsque l'un d'eux repère une infraction, il peut zoomer sur la plaque d'immatriculation de l'automobiliste et lui adresser une contravention. L'automobiliste recevra son amende cinq jours plus tard.

Ce système, mis en place le 2 avril 2013,  a déjà fait ses preuves. Deux ans après sa mise en place, près des deux tiers des contraventions distribuées à Paris l'ont été par l'unité de vidéo-verbalisation. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles