Le tourisme, une aubaine pour l'emploi en Ile-de-France

Paris et ses alentours regroupent 13 des 20 sites les plus visités de France, dont Disneyland. [AFP]

Il faut bien accueillir tous les visiteurs. Première destination touristique européenne, la région parisienne draine logiquement une grande partie des emplois liés à cette industrie.

 

Un salarié français du tourisme sur trois travaillait en Ile-de-France en 2011, selon une étude de l’Insee publiée mardi. Cela représente 396 000 postes, dans des domaines tels que l’hébergement, la restauration, la culture ou encore les agences de voyage. L’Insee estime ainsi que l’activité touristique représente à elle seule 7 % du total des emplois dans la région parisienne.

Et pour cause, la capitale et ses alentours concentrent treize des vingt sites les plus visités de l’Hexagone, à l’instar de Disneyland Paris, du château de Versailles ou de la tour Eiffel. La gestion du patrimoine et la culture sont d’ailleurs les domaines qui recrutent le plus, devant celui du tourisme d’affaires (organisation de foires ou de salons professionnels). 

D’autant qu’avec la renommée mondiale de ces sites, l’activité ne connaît pas de période creuse dans l’année. L’emploi y est donc stable quelle que soit la saison contrairement aux stations balnéaires et de ski, par exemple. Par ailleurs, grâce son positionnement haut de gamme (avec des hôtels de luxe notamment), la région enregistre près du tiers des sommes dépensées par les touristes dans le pays.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles