Thalys : une "attaque terroriste" selon le Premier ministre belge

Le suspect serait d'origine nord-africaine. [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Deux personnes ont été blessées vendredi 21 août dans un train Thalys entre Amsterdam et Paris. Un homme armé a été maîtrisé par des passagers, puis interpellé en gare d'Arras (Pas-de-Calais), a indiqué à l'AFP un porte-parole de la SNCF.

 

Selon le parquet et la préfecture, deux personnes ont été blessées gravement, alors que le suspect aurait été en possession d'une arme blanche, d'une arme de poing et d'une kalachnikov. Les secours avançaient précédemment un bilan de trois blessés.

"Cela s'est produit dans un wagon de queue. Le train comportait deux rames, de douze voitures chacune", selon un porte-parole interrogé par téléphone.

La préfète du Pas-de-Calais a précisé que le pronostic vital d'aucune des victimes cependant engagé rapporte France Info. L'acteur français Jean-Hugues Anglade présent à bord se serait blessé à la main en actionnant le signal d'alarme protégé par une vitre, selon la Voix du Nord.

 

Les voyageurs "en sécurité"

Sur son compte Twitter, Thalys indiquait que "les voyageurs sont en sécurité, la situation est maîtrisée. Le train est à l'arrêt et les services d'urgence sont sur place".

 

 

Bernard Cazeneuve sur place 

Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur a confirmé que l'homme interpellé a ouvert le feu dans le train. "On ignore tout de ses motivations", a-t-il ajouté. Bernard Cazeneuve est arrivé sur place vers 21h30.

Le suspect serait selon les informations de France Info, un homme de 26 ans, de nationalité ou d'origne marocaine. Il aurait été maîtrisé grâce à l'intervention d'un soldat américain et d'un Britannique qui auraient donc été blessés. 

La section antiterroriste du Parquet de Paris se saisit de l'enquête, même si le porte-parole du ministère de l'Intérieur précisait qu'il était "encore trop tôt pour parler d'une hypothèse plutôt qu'une autre". Selon une source proche du dossier, plusieurs armes à feu ont été retrouvées dans les bagages du suspect, qui faisait l'objet d'une fiche de renseignement.

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a qualifié d'"attaque terroriste" l'agression qui a eu lieu en fin d'après-midi dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris

Thalys est une filiale de la SNCF, de son homologue belge SNCB et de l'Allemand Deutsche Bahn.

 

Vous aimerez aussi

Faits divers Etats-Unis : un jeune chirurgien et sa compagne soupçonnés de centaines d’agressions sexuelles
Insolite En pêchant, il tombe sur un sac de 500 bijoux
Faits divers Il veut vendre ses lingots d’or… et finit accroché au coffre d’une voiture

Ailleurs sur le web

Derniers articles