École : des nouveautés pour la rentrée 2015

Une élève s'applique au tableau pour la rentrée des classes, à Béthune. Une élève s'applique au tableau pour la rentrée des classes, à Béthune [Denis Charlet / AFP/Archives]

Enseignement civique et moral, nouveau programme de maternelle, évaluations au début du CE2... De nombreuses réformes entrent en vigueur cette année.

 

Cahiers neufs et réveils difficiles font leur grand retour. Alors que les 855 000 enseignants de France ont effectué leur pré-rentrée lundi 31 août, ce sont plus de 12 millions d’élèves qui retrouvent les salles de classe mardi 1er septembre. Une nouvelle année scolaire préparée pour la première fois par la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui avait pris ses fonctions l’an passé une semaine avant le jour J, marqué à l’époque par la généralisation des nouveaux rythmes scolaires. Cette année, la «Refondation de l’école» se poursuit avec plusieurs mesures clés, en attendant la réforme du collège, prévue l’an prochain.

 

Un nouveau programme pour les élèves de maternelle

Un cycle d’apprentissage à part entière, au lieu d’un «petit CP» qui mettait certains écoliers en situation d’échec précoce. C’est l’objectif du nouveau programme de maternelle, qui organise les enseignements en cinq domaines d’apprentissage : mobiliser le langage ; structurer sa pensée (avec notamment la découverte des nombres et des formes) ; explorer le monde (en apprenant par exemple à se repérer dans l’espace), et enfin s’exprimer à travers des activités physiques et artistiques. Une place importante sera accordée au jeu et à la socialisation.

 

Un enseignement moral et civique tout au long de la scolarité

Les cours d’éducation civique austères dispensés par les seuls professeurs d’histoire sont terminés. Les élèves suivront désormais un enseignement moral et civique tout au long de leur scolarité, à raison d’une heure par semaine au primaire et d’une heure tous les quinze jours au collège et au lycée. Tous les enseignants seront susceptibles d’animer ce cours, éventuellement de manière interdisciplinaire. Ils pourront également faire appel à un intervenant de la toute nouvelle «réserve citoyenne», un ensemble de bénévoles se proposant de venir parler aux élèves des enjeux de citoyenneté auxquels ils ont pu être confrontés au fil de leurs parcours, professionnels ou personnels.

 

Un diagnostic du niveau des enfants au début du CE2

Les professeurs des écoles sont invités à évaluer le niveau de français et de mathématiques des élèves entrant en CE2. Ils pourront ainsi établir un diagnostique qui leur permettra d’orienter au mieux leurs cours, en fonction des faiblesses repérées. Pour cela, l’Education nationale a mis en place une banque d’outils, dans laquelle chaque professeur pourra piocher librement pour établir son propre test. Au total, plus de 400 fiches, proposant des exercices et leur correction, ont été mises à la disposition des enseignants.

 

Une carte de l’éducation prioritaire remaniée

La liste des établissements concernés n’avait pas bougé depuis trente ans. L’éducation prioritaire, qui donne plus de moyens aux écoles et collèges accueillant des élèves défavorisés, est dorénavant organisée en «réseaux» et non plus en «zones». Plus de 1 000 établissements, dont la liste a été actualisée l’an dernier, sont ainsi classés REP (réseau d’éducation prioritaire), dont 350 REP+, nécessitant un dispositif renforcé. Au total, 20% des élèves de l’Hexagone sont scolarisés dans l’éducation prioritaire, bénéficiant ainsi de classes réduites et de pédagogies innovantes. De leur côté, les professeurs qui enseignent en REP voient leurs indemnités rehaussées.

 

Un nouveau découpage des zones pour le calendrier scolaire

Les zones A, B et C, qui déterminent les dates des vacances scolaires, ont été modifiées. Les académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers se trouvent désormais en zone A ; celles d’Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg en zone B ; celles de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles en zone C. Les vacances de pâques ont en outre été avancées pour pouvoir profiter des pistes de ski jusqu’au début du printemps, comme le suggéraient les professionnels du tourisme.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles