Accueil des migrants : les Français partagés

Une embarcation de migrants arrivant en Grèce. Une embarcation de migrants arrivant en Grèce. [[ANGELOS TZORTZINIS / AFP]]

Alors que les initiatives citoyennes se multiplient ces derniers jours en faveur des migrants, plus de la moitié des Français estiment que la France ne doit pas imiter l’Allemagne en matière d’assouplissement des conditions d’octroi du statut de réfugié.

 

 

"Seriez-vous favorable à ce que la France assouplisse les conditions d’octroi du statut de réfugiés aux migrants [à l’image de l’Allemagne] ?" Non, répondent 55 % des Français, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien – Aujourd’hui en France publié ce dimanche 6 septembre (réalisé les 3 et 4 septembre, soit avant la multiplication des initiatives en faveur des réfugiés). Une proportion qui tombe à 30 % chez les sympathisants de gauche et s’élève à 69 % chez les sympathisants de droite.

 

 

 

Oui aux quotas

En revanche, plus de deux Français sur trois (69 %) sont favorables à l’instauration de quotas afin de répartir les migrants et les demandeurs d’asile entre les différents pays de l’Union européenne. Une solution évoquée à demi-mot par François Hollande jeudi dernier, après la découverte de la photo du petit Aylan, cet enfant syrien découvert mort sur une plage en Turquie.

 

Pour une intervention militaire

Autre mesure plébiscitée : une intervention militaire au sol en Syrie contre le groupe Etat islamique, à laquelle 61 % des sondés se disent favorables. Lors de sa conférence de presse lundi, François Hollande pourrait d'ailleurs s'exprimer sur d'éventuelles opérations aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie. A défaut d’interventions au sol, ces dernières pourraient prendre la forme de frappes ou de vols de reconnaissance. Une solution préconisée par l’ex-Premier ministre Alain Juppé ce dimanche.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles