«Air Cocaïne» : la France «nullement impliquée» dans le retour des deux pilotes

les deux pilotes français Jean-Pascal Furet et Victor Bruno Odos, lors d'une audience le 4 février 2014 à Higuey en République Dominicaine [Erika Santelices / AFP/Archives] Les deux pilotes français Jean-Pascal Furet et Victor Bruno Odos, lors d'une audience le 4 février 2014 à Higuey en République Dominicaine [Erika Santelices / AFP/Archives]

Le ministère des Affaires étrangères a catégoriquement nié mardi la moindre implication de l'Etat dans le retour rocambolesque en France des deux pilotes d'avion condamnés en République dominicaine à 20 ans de prison pour trafic de drogue.

"Nous prenons acte du retour en France de nos deux compatriotes. Leur décision est un acte individuel dans lequel l'Etat n'est nullement impliqué", a déclaré un porte-parole du Quai d'Orsay. Les deux pilotes, Pascal Fauret et Bruno Odos, ont regagné la France durant le week-end en fuyant la République dominicaine, où ils étaient assignés à résidence dans l'attente de leur procès en appel, dans des conditions dignes d'un film d'action sous les Tropiques.

Selon une source proche du dossier, ils ont rejoint par bateau l'île antillaise franco-néerlandaise de Saint-Martin avant de gagner par avion la Martinique puis la métropole. Ils avaient été condamnés le 14 août par la justice dominicaine à 20 ans de prison dans l'affaire dite "Air Cocaïne", avec deux autres Français, restés eux à Saint-Domingue.

"S'agissant de nos deux ressortissants qui demeurent en République dominicaine, nos services consulaires sur place continuent à les assister dans l'attente de leur procès en appel", a précisé le porte-parole du Quai d'Orsay au sujet de ces derniers.

À suivre aussi

Le co-pilote Bruno Odos (g) et le pilote Jean Fauret arrivent à la Cour d'assises d'Aix-en-Provence, le 19 amrs 2019 [GERARD JULIEN / AFP/Archives]
Justice «Air Cocaïne»: jusqu'à 18 ans de prison pour les accusés, 6 ans pour les pilotes
Air cocaïne : ouverture du procès ce lundi
Justice Air cocaïne : ouverture du procès ce lundi
L'expert français en sûreté aéronautique Christophe Naudin, escorté dans un tribunal de Saint-Domingue, le 27 septembre 2016 [ERIKA SANTELICES / afp/AFP/Archives]
Justice Air Cocaïne : le Français Christophe Naudin transféré en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles