Attentats de Paris : le père et le frère d'un des kamikazes en garde à vue

A Paris, les scènes de crime sont quadrillées par la police, qui mène ses investigations.[Mickael SIZINE pour Direct Matin]

La France se réveille sous le choc samedi après les attaques barbares qui ont touché Paris dans la nuit du vendredi 13 novembre au samedi 14 novembre.

23h01 : le père et le frère d'un des kamikazes du Bataclan ont été placés en garde à vue selon des sources proches de l'enquête citées par l'AFP. Des perquisitions sont actuellement en cours à leurs domiciles. Les opérations, menées par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et les policiers de la force d'intervention du Raid, sont en cours au domicile du père de ce Français de 29 ans à Romilly-sur-Seine (Aube) et à celui de son frère à Bondoufle (Essonne), ont expliqué ces sources.

22h35 : la chaîne d'information en continu i>télé annonce qu'une personne a été interpellée à Courcouronnes dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.

21h46 :  deux hommes recherchés par la police française dans le cadre des attentats à Paris vendredi ont été enregistrés en Grèce comme demandeurs d'asile cette année, a annoncé la police grecque. Les autorités françaises ont demandé à leurs homologues grecs de vérifier le passeport et les empreintes digitales d'un de ces hommes, et les empreintes de l'autre, dont ils pensent qu'ils ont été enregistrés en Grèce, principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les réfugiés.

21h20 : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu exprime son soutien et sa solidarité à la France dans un message en français.

20h41 : Le Premier ministre Manuel Valls a défendu samedi soir sur TF1 l'action des services français de renseignement après les attentats extrêmement meurtriers de Paris, assurant qu'il n'avaient pas failli. "Vous n'entendrez de ma part aucun mot qui puisse mettre en cause le travail des fonctionnaires de police, de la gendarmerie, de nos soldats, de nos services de renseignement qui ont précisément déjoué des attentats" ces derniers mois, a-t-il affirmé.

20h30 : le Premier ministre Manuel Valls affirme qu'"Il faut expulser tous ces imams radicalisés" et "déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu'est l'âme française".

20h19 : "La COP 21 qui fait et qui fera de Paris la capitale du monde se tiendra" confirme Manuel Valls.

20h13 : le Premier ministre annonce "nous sommes en guerre" et "nous devons nous attendre à d'autres répliques" des "terroristes".

 

19h52 : une instruction a été ouverte en Belgique pour attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste, a indiqué samedi soir le parquet fédéral belge. "Le Parquet fédéral a été saisi (...) par le Parquet de Paris de l'exécution de quatre demandes d'entraide judiciaire internationales en relation avec les attentats" commis vendredi soir, qui ont fait 129 morts et 352 blessés, selon un communiqué. 

19h25 : "trois équipes de terroristes coordonnées" ont commis les attentats a précisé François Mollins, le procureur de la République de Paris.

19h22 : le terroriste dont le passeport syrien a été retrouvé n'a jamais été connu des services français a annoncé le procureur de Paris.

19h14 : le Procureur de Paris communique un nouveau bilan provisoire de 129 personnes décédées et de 352 blessés dont 99 traités en urgence absolue. "89 personnes sont décédées au Bataclan" et "7 terroristes sont morts", a-t-il précisé. L'un des terroristes de la tuerie du Bataclan a été "formellement" identifié, a ajouté François Mollins. Il s'agit d'un homme né le 21 novembre 1985, à Courcouronnes, qui avait été condamné 8 fois entre 2004 et 2010 mais jamais pour terrorisme.

19h05 : le Pape François appelle à prier pour les victimes et leurs familles.

18h31 : le ministre de la Justice belge, Koen Geens, a annoncé à la RTBF (télévision publique belge) plusieurs arrestations à Bruxelles. Ces arrestations "peuvent être vues en connection avec une voiture Polo grise louée en Belgique retrouvée devant (la salle du) Bataclan", a-t-il précisé.  À Paris, plusieurs témoignages ont fait état d'assaillants arrivés à bord d'un véhicule immatriculé en Belgique. L'une des hypothèses, parmi d'autres, est celle d'une équipe venue de l'étranger, renforcée éventuellement de résidents français, selon une source proche du dossier.

18h01 : les responsables du Bataclan publient un tweet dans lequel ils se disent "effondrés".

17h57 : le passeport syrien retrouvé près du corps d'un des auteurs des attaques appartenait à un migrant enregistré à son arrivée en Grèce en octobre, a annoncé le ministre grec de la protection publique Nikos Toskas. Les enquêteurs français n'ont pas déterminé à ce stade si ce passeport était bien celui de l'assaillant.

16h56 : les télévisions belges RTBF et RTL annoncent que des opérations de police, liées aux attaques de Paris, sont menées dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles. Un homme a été arrêté.

16h53 : un Français a été arrêté à l'aéroport londonien de Gatwick en possession d'une arme, a annoncé la police locale dans un communiqué. Il s'agit d'un homme de 41 ans originaire de Vendôme (Loir-et-Cher). La police a précisé qu'elle vérifiait "l'état de fonctionnement de l'arme". Aucun lien avec les attentats de Paris n'est pour le moment établi.

16h43 : Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que les écoles franciliennes rouvriront lundi. "Une minute de silence aura lieu", a-t-il précisé.

16h40 : La police a demandé d'évacuer la place de la République, où de nombreux Parisiens souhaitaient venir se recueillir.

16h26 : Les établissements culturels publics resteront fermés dimanche.

16h21 : De nombreuses rumeurs ont pu être relayé un peu partout sur le Web. Nous vous aidons à faire le tri.

16h05 : Un avion à destination de la France a été évacué et fouillé à l'aéroport de Schipol d'Amsterdam après des "menaces".

16h00 : Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé que la COP21 se tiendrait avec une sécurité renforcée. Par ailleurs, Barack Obama n'a pas remis en question sa présence à la conférence de Paris.

15h50 : Barack Obama réunit le Conseil de sécurité nationale avant de partir pour le G20.

15h45 : Place de la République, un collectif de graffeurs a tagué la devise latine de Paris "Fluctuat Nec Mergitur", signifiant "Il est battu par les flots mais ne sombre pas".

15h37 : Après les attaques, la question du suivi psychologique des victimes et des témoins se pose.

15h30 : A l'aéroport de Gatwick de Londres, un terminal a été évacué en raison d'une alerte au colis piégé. Un homme a été arrêté.

15h22 : Scène forte près du Bataclan où un anonyme s'est déplacé avec son piano près de la salle de spectacle. Là, il a joué "Imagine" de John Lenon.

15h19 : Une conférence de presse du procureur de la République se déroulera à 19h à Paris a annoncé le parquet.

15h15 : Le CSA a demandé samedi aux médias de "ne donner aucune indication suceptible de mettre en cause" le déroulement de l'enquête.

15h09 : Le Conseil des ministres élargi a débuté à l'Elysée.

15h05 : La présidente du FN Marine Le Pen a affirmé que "la France et les Français" n'étaient "plus en sécurité".

15h00 : Voici ce que l'on sait actuellement sur les assaillants, au nombre de huit, responsables des attaques.

14h50 : Les rues de Paris, habituellement pleines de vie le samedi, paraissent bien vides ce 14 novembre.

14h39 : Le corps d'un Français, connu des services de renseignements, a été identifié au Bataclan parmi les assaillants.

14h35 : Au moins 300 personnes, dont 80 en urgence absolue, ont été prises en charge dans les hôpitaux depuis hier soir.

14h22 : Les hommages de personnalités du monde du sport se sont multipliés. Tout comme ceux des stars du monde entier

14h10 : La tour Eiffel a été fermée jusqu'à nouvel ordre a annoncé samedi la société d'exploitation de l'édifice.

14h06 : Le président de la République s'est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui condamne un "crime abject".

14h03 : Les précédents cas de deuil national en France depuis 1970.

13h55 : Le match entre l'Equipe de France et l'Angleterre prévu mardi soir est maintenu, a indiqué la FFF.

13h50 : La sécurité des bâtiments français à l'étranger sera renforcée a annoncé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

13h45 : Au moins deux Belges ont trouvé la mort cette nuit dans les attaques.

13h41 : Selon les informations du Parisien, un barrage aurait été forcé à un péages des Yvelines. La véhicule transporterait quatre hommes armés et serait sur l'A10.

13h35 : La situation serait confuse à Bagnolet, alors que plusieurs détonations auraient été entendues. Mais rien n'est pour le moment confirmé.

13h29 : Le Premier ministre, Manuel Valls sera l'invité du 20H de TF1 ce samedi soir.

13h25 : Une minute de silence est pévue lundi en France à 12h00. Les drapeaux ont par ailleurs été mis en berne.

13h10 : Un passeport syrien a été retrouvé près du corps d'un des terroristes.

12h58 : L'arrestation d'un homme, le 5 novembre en Allemagne, aurait un lien "fondé" avec les attentats de Paris. De armes similaires à celles utilisées cette nuit auraient été retrouvées sur place.

12h53 : Le député européen Fronde gauche Jean-Luc Mélenchon a appelé à "ne pas montrer du doigt une religion" et à "refuser la division"

12h46 : Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste a appelé les dirigeants politiques à la "mesure" et à "l'esprit de concorde".

12h45 : La préfecture de Police a annoncé que l'interdiction de manifester sur la voie publique serait valable dans toute l'Ile-de-France jusqu'à lundi.

12h41 : Les salles de cinéma Gaumont Pathé seront fermées toute la journée a indiqué le groupe sur Twitter aujourd'hui. C'est aussi le cas des salles MK2 et UGC.

12h39 : François Hollande s'est entretenu au téléphone avec Angela Merkel, Recep Tayyip Erdogan et plusieurs autres dirigeants.

12h35 : Ce samedi, le parc Dineyland Paris est fermé aux visiteurs.

12h30 : Des rassemblements devraient se dérouler ce samedi à Trafalgar Square, à Londres. L'un est prévu à 14h et un deuxième, plus important, devrait prendre place à 21h.

12h15 : Selon Louis Caprioli, ancien responsable de la Direction de la surveillance du territoire (DST), chaque citoyen est devenu une cible.

12h10 : Pour le président syrien Bachar al-Assad, la politique française a contribué à "l'expansion du terrorisme".  "Les politiques erronées adoptées par les pays occidentaux, notamment la France dans la région ont contribué à l'expansion du terrorisme", a-t-il déclaré.

12h00 : Vers 12h15 ce samedi, le président de la République recevra le président Béji Caïd Essebsi.

11h50 : Dans un communiqué, le groupe islamiste Daesh a revendiqué les attentats.

11h38 : L'Etablissement français du sang a annoncé que tous les centres d'Ile-de-France étaient débordés ce samedi.

11h30 : Un conseil des ministres exceptionnel avec "l'ensemble des membres du gouvernement" est prévu samedi à l'Elysée. Le président de la République recevra par ailleurs dimanche à 17h les dirigeants de l'ensemble des partis de France, y compris le FN.

11h28 : Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont entretenus samedi matin au téléphone et se rencontreront dimanche.

11h23 : Dans son intervention au siège des Républicains, Nicolas Sarkozy a réclamé des "inflexions majeures" en matière de sécurité ajoutant que "la guerre que nous devons mener doit être totale".

11h18 : Les manifestations sur la voie publique interdites à Paris et départements limitrophes jusqu'à jeudi, a annoncé samedi la préfecture de Police.

11h10 : La maire de Paris Anne Hidalgo a tenu à saluer la solidarité des grandes villes du monde entier. 

11h00 : Le chef de l'Etat s'adressera lundi face au Parlement réuni en Congrès.

10h55 : Le président de la République a annoncé un deuil national de trois jours et a évoqué un "acte de guerre", commis par une "armée terroriste, Daesh". Par ailleurs, il a annoncé que tous les "dispositifs de sécurité" allaient être renforcés à leur niveau maximum. "La France sera impitoyable" sur tous les terrains, "intérieur comme extérieur", a-t-il prévenu.

10h40 : François Hollande devrait faire une déclaration peu avant 11h.

10h25 : Le grand imam de la mosquée Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite a condamné les attaques à Paris qui ont fait au moins 128 morts les qualifiant d'"odieuses" et a appelé "le monde entier à s'unir pour faire face à ce monstre"

10h16 : Que faire si vous recherchez un proche ? Les réseaux sociaux peuvent vous aider.

10h10 : Le conseil de défense s'est achevé à l'Elysée.

10h00 : Une campagne d'appel au don du sang a été lancé par l'EFS à Paris.

09h55 : Une source judicaire a affirmé que le bilan s'élevait actuellement à 128 morts,  sans compter les 8 assaillants.

09h50 : De premières images de la fuite du Bataclan commencent à circuler sur le Web.

09h45 : Monseigneur André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a déclaré qu'il allait présider dimanche à 18h30 une messe à Notre-Dame de Paris.

09h38 : Le compte Twitter de l'Elysée a publié des images du conseil de défense.

09h33 : La chancelière allemande, Angela Merkel a annoncé qu'elle allait convoquer une réunion ministérielle

09h27 : Selon un nouveau bilan, 127 personnes ont trouvé la mort après les attaques de Paris. 180 personnes sont blessées, dont 80 en "urgence absolue".

09h22 : Les attentats de Paris "appellent à s'unir contre l'extrémisme", a déclaré Dimitri Medvedev, Premier ministre russe.

09h20 : Le conseil de défense a débuté à l'Elysée. Le Premier ministre Manuel Valls, les ministres Ségolène Royal (Écologie), Christiane Taubira (Justice), Jean-Yves Le Drian (Défense), Marisol Touraine (Santé), Emmanuel Macron (Economie), Michel Sapin (Finances) et Bernard Cazeneuve (Intérieur) sont présents, ainsi que le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet.

09h15 : A Londres, le Premier ministre britannique David Cameron va tenir une réunion de crise.

09h02 : Nicolas Sarkozy fera une déclaration solennelle ce samedi à 11h00 au siège des Républicains.

08h50 : Les ministres arrivent à l'Elysée pour un conseil de défense extraordinaire.

08h47 : Toutes les rencontres sportives ont été annulées ce week-end en Ile-de-France. Les musées seront par ailleurs fermés.

08h45: Le secrétaire général des Républicains Laurent Wauquiez a demandé le placement dans des "centres d'internement" des "4.000 personnes fichées pour terrorisme.

08h40 : Toute la presse française est revenue sur les horribles massacres survenus dans la nuit à Paris. Les mots sont insuffisants pour décrire l'horreur.

08h30 : Les différentes attaques, réparties en sept points, ont causé la mort d'au moins 120 personnes. Des dizaines de personnes sont par ailleurs dans un état préoccupant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles