Des rassemblements partout en France pour rendre hommage aux victimes des attentats

À Brest dimanche matin, plus de 3500 personnes ont observé une minute de silence. [Capture d'écran Twitter / Nicolas Ollier @nikko2foo].

Après les attentats de Paris et malgré l'état d'urgence, qui interdit les manifestations, des rassemblements s'organisent un peu partout en France, en mémoire aux victimes des attaques.

La Place de la République, symbole de la résistance

Le lendemain des attentats, plusieurs centaines de personnes se sont rendues place de la République, dans le XIème arrondissement de Paris. Les Parisiens ont déposé des fleurs et des bougies au pied de la statue de bronze. La devise de Paris, «Fluctuat nec mergitur», comprendre par là «Il est battu par les flots mais ne sombre pas», devenue le le symbole de la résistance a été graffée sur un mur.

 

La Réunion solidaire

À l'autre bout du monde, les Français de la Réunion se sont rassemblés, dimanche, sur la place des Droits de l'Homme à Saint-Denis de la Réunion. Des fleurs et des bougies ont été déposées en mémoire aux victimes des attentats.

 

La Bretagne mobilisée

À Brest dimanche matin, plus de 3500 personnes ont observé une minute de silence, après avoir entonné le Chant des partisans et la Marseillaise. Elles étaient réunies sur la Place de la Liberté, à l'appel de la Ligue des Droits de l'Homme.

 

Tous réunis à Nantes

La manifestation était initialement prévue pour dénoncer le racisme envers les migrants. Avec les attentats de Paris, des centaines de personnes ont rejoint le mouvement pour se mobiliser contre le terrorisme.

 

Silence, Place du Capitole

La foule était bien calme, samedi après-midi à Toulouse. Quelques bougies, des mots écrits à même le sol et aucun bruit. Seuls les chants de la Marseillaise ont brisé le silence.

 

Le Vieux-Port de Marseille illuminé

Des centaines de personnes se sont réunies samedi soir sur le port de la cité Phocéenne. Ils ont allumé des bougies en mémoire des victimes des attentats.

 

 

À suivre aussi

Des milliers de personnes prennent part à la prière du vendredi à Hagley Park à Christchurch, une semaine après la tuerie des mosquées [WILLIAM WEST / AFP]
deuil national Une semaine après, la Nouvelle-Zélande rend hommage aux victimes de Christchurch
La Belgique sous le choc
deuil national Attentat de Liège : la Belgique sous le choc
Asie Au moins 37 morts dans le crash d’un avion-cargo sur un village du Kirghizistan

Ailleurs sur le web

Derniers articles