Attentats de Paris : un suspect inculpé pour terrorisme en Belgique

[AFP]

Une semaine après les attentats du 13 novembre, l'enquête révèle d'importantes failles de sécurité. Les ministres européens de l'Intérieur et de la Justice se réunissent en urgence à Bruxelles pour «renforcer la réponse européenne» à la menace jihadiste. Un suspect, Salah Abdeslam, est encore recherché. Hasna Ait Boulahcen a été «formellement» identifiée parmi les trois morts dans l'appartement de Saint-Denis.

21h49 : Un suspect inculpé pour terrorisme en Belgique

Un suspect arrêté en Belgique a été inculpé pour terrorisme en lien avec les attentats commis à Paris le 13 novembre, a indiqué le Parquet fédéral belge. Cette personne, «emmenée hier pour audition dans le cadre du dossier concernant les attentats commis à Paris vendredi dernier, a été mise sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction», a indiqué le Parquet. «Il est inculpé de participation à des attentats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste», a ajouté la même source.

20h25 : Abdelhamid Abaaoud a manipulé une kalachnikov retrouvée dans la voiture du «commando des terrasses»

Des traces lui appartenant ont été retrouvées sur l'arme, renforçant l'hypothèse de sa participation directe à ces attaques. Il avait été filmé au soir des attentats à Montreuil, à proximité de l'endroit où a été retrouvée la Seat du commando des terrasses de bars et restaurants parisiens.

19h31 : Le troisième kamikaze du Stade de France avait été contrôlé en octobre en Grèce

Le troisième kamikaze du Stade de France est un homme qui a été contrôlé le 3 octobre en Grèce, en même temps qu'un autre kamikaze qui s'était mêlé aux migrants fuyant la guerre en Syrie, a annoncé le parquet de Paris dans un communiqué.

19h01 : Feu vert du Parlement à la prolongation pour trois mois de l'état d'urgence

Le Parlement a donné son feu vert vendredi, par un vote quasi unanime du Sénat, à la prolongation pour trois mois de l'état d'urgence instauré après les attentats de la semaine dernière et au renforcement de ce régime d'exception.

17h56 : Hasna Ait Boulahcen n'est pas morte en kamikaze, indique une source policière

La cousine de l'organisateur présumé des attentats de Paris, dont le corps a été retrouvé dans les décombres de l'appartement de Saint-Denis visé mercredi par un assaut policier, n'est pas morte en kamikaze.

Trois personnes sont mortes dans l'assaut : le cerveau présumé des attentats Abdelhamid Abaaoud, Hasna Ait Boulahcen, et un homme encore non identifié. Les enquêteurs ont d'emblée dit qu'une personne retranchée s'était fait exploser, pensant dans un premier temps qu'il s'agissait d'une femme. Mais c'est en fait un homme qui s'est fait exploser en kamikaze, selon la source policière.

 

17h30 : François Hollande a remercié le roi Mohammed VI pour «l'assistance efficace» du Maroc

Les deux dirigeants ont marqué «la détermination partagée de la France et du Maroc à mener ensemble le combat contre le terrorisme et la radicalisation, et à oeuvrer à la résolution des crises régionales et internationales», précise l'Elysée dans un communiqué.

17h26 : Le Conseil de sécurité de l'Onu votera une résolution française contre Daesh

Le Conseil de sécurité votera ce vendredi après-midi à New York sur une résolution française qui autorise «toutes les mesures nécessaires» pour contrer Daesh, a indiqué la mission française auprès de l'ONU.

16h59 : Paris ouvre son site Internet aux messages d'hommage aux victimes

La ville de Paris a ouvert son site aux messages, photos, vidéos, qui rendent hommage aux victimes des attentats du 13 novembre et met à leur disposition une adresse électronique : [email protected]. Une sélection des centaines de milliers de messages de soutien et de deuil qui ont été diffusés sur la toile depuis une semaine est publiée sur le site, qui invite à envoyer les nouveaux messages avec le hashtag #noussommesunis. 

15h57 : Baisse de 80% des ventes de billets de concerts à Paris

Les ventes de billets de concerts à Paris ont accusé depuis les attentats une chute de l'ordre de 80% par rapport aux chiffres habituellement constatés à cette période de l'année, selon une première évaluation vendredi du syndicat national des producteurs (Prodiss).

15h09 : Le Conseil d'Etat refuse de suspendre la déchéance de nationalité française de cinq

Le Conseil d'Etat a rejeté vendredi les demandes de suspension de décrets de déchéance de la nationalité française déposées en urgence par cinq hommes, condamnés pour des actes de terrorisme

15h08 : le bilan passe à 130 morts

Le bilan des attaques du vendredi 13 novembre est passé de 129 à 130 morts, a déclaré Manuel Valls.

14h43 : vers une révision des règles de Schengen

La Commission européenne proposera une révision des règles de Schengen d'«ici la fin de l'année», selon Bernard Cazeneuve.

14h12 : un couvre-feu instauré pour la première fois dans un quartier de Sens

Pour la première fois depuis la déclaration de l'état d'urgence, un couvre-feu a été décrété vendredi pour ce week-end dans un quartier sensible de Sens (Yonne), après la découverte d'armes et de faux papiers lors de perquisitions administratives. Le couvre-feu est une interdiction faite à la population de circuler dans la rue, dans des lieux précis, et à des heures fixées par arrêté. Le couvre-eu est appliqué dans le cadre de l'état d'urgence, par les préfets.

13h54 : 793 perquisitions administratives depuis une semaine

Les forces de l'ordre ont procédé à 793 perquisitions administratives, et 107 interpellations conduisant à 90 garde à vue depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence, il y a une semaine.

13h09 : Hollande demande aux expatriés de prendre "leurs précautions"

François Hollande annonce que "des touristes ou des responsables d'entreprises de nombreuses nationalités" figurent parmi les otages de l'attaque de l'hôtel de Bamako. Le président de la République demande aux Français dans des pays "sensibles" de prendre "leurs précautions" et "aux ressortissants français" présents au Mali de contacter "l'ambassade pour être protégés".

12h36 : Hasna Ait Boulahcen identifiée parmi les trois morts

Le parquet annonce qu'Hasna Ait Boulahcen a été "formellement" identifiée parmi les trois morts dans l'appartement de Saint-Denis.

11h43 : Strasbourg maintient son marché de Noël

Strasbourg a décidé de maintenir son marché de Noël, où quelques deux millions de visiteurs sont attendus annonce le maire PS Roland Ries qui avait un temps envisagé de l'annuler.

11h30 : un renfort de 1.500 militaires supplémentaires à Paris

Le préfet de police de Paris Michel Cadot a annoncé vendredi à la presse l'arrivée de 1.500 militaires supplémentaires en renfort en Ile-de-France qui s'ajoutent aux 1.000 déjà déployés après les attentats de Paris et de Saint-Denis.

11h28 : les douaniers veulent aussi porter une arme en permanence

Le syndicat Unsa Douanes demande "le port permanent de l'arme individuelle" hors service pour les douaniers, comme pour les forces de police, dans un communiqué publié vendredi.

10h46 : un troisième corps découvert à Saint-Denis

Le parquet de Paris indique ce matin que ce sont bien trois personnes qui sont mortes dans l'assaut donné par les forces de l'ordre mercredi dans un appartement de Saint-Denis. Parmi eux figurent Abdelhamid Abaaoud et une femme. Ce corps de femme a été découvert cette nuit. Si l'identité doit être confirmée, un passeport au nom d'Hasna Aitboulahcen, cousine de l'inspirateur présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, a été retrouvé sur place, a ajouté le parquet. "Des fragments de corps appartenant selon toute vraisemblance" à un autre homme ont été retrouvés et son identification est en cours.

09h43 : la Commission propose une Agence européenne du renseignement

Le Commissaire européen chargé des Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos, propose la création d'une Agence européenne du renseignement pour remédier aux failles constatées dans la coopération entre services secrets.

09h31 : une fusillade est en cours à Bamako

Une fusillade était en cours à l'hôtel Radisson de Bamako, capitale du Mali. L'hôtel est au centre de la capitale. Les forces de l'ordre ont établi un périmètre de sécurité

09h08 : un hommage national le 27 novembre aux Invalides

L'Elysée annonce qu'un hommage national sera rendu aux victimes des attentats le vendredi 27 novembre à 10h30 dans la cour de l'Hôtel national des Invalides.

08h51 : les attentats de Paris, début d'une campagne terroriste pour des experts

Les attentats du 13 novembre à Paris risquent de marquer le début d'une campagne d'actions terroristes menées par Daesh dans les pays de la coalition qui le combattent en Syrie et en Irak, préviennent des experts.

08h30 : le regard de nos chroniqueurs Philippe Labro et Pierre Ménès sur les attentats

Chaque vendredi, pour Direct Matin, Philippe Labro commente ce qu'il a vu, vécu et observé pendant la semaine. Evidemment, les attentats de Paris sont au coeur de son bloc-notes subjectif et libre, "la jeunesse au bistrot, la sagesse au micro". Pierre Ménès, lui, note dans "Le sport comme étendard" que "dans les moments tragiques que Paris, la France et le monde libre viennent de subir, il est réconfortant de noter que le sport a su retrouver ce qui est sa force éternelle : la solidarité, le partage, une forme de communion entre athlètes et le public."

08h04 : Abaaoud identifié sur les images de vidéosurveillance dans le métro le soir des attentats

BFMTV et RTL affirment qu'Abdelhamid Abaaoud a été vu sur les images de vidéosurveillance de deux caméras à la station de métro Croix de Chavaux, sur la Ligne 9, près de Montreuil, vendredi 13 novembre vers 22 heures, peu de temps après les fusillades dans les bars et alors même que l'attentat du Bataclan était en cours. BFMTV relève d'ailleurs que sur les images on voit le jihadiste passer en fraudant les portiques du métro. La station se situe à 250 mètres de l'endroit où a été trouvée la Seat noire utilisée pour les tueries devant les terrasses.

07h23 : Cazeneuve à Bruxelles

La réunion des ministres européens de l'Intérieur et de la Justice ce vendredi devrait permettre à la France d'avancer sur ses priorités, affirmées par François Hollande devant le Congrès lundi: "la lutte contre le trafic d'armes", "la mise en place des contrôles coordonnés et systématiques aux frontières" de l'espace Schengen, ainsi que "l'approbation, avant la fin de l'année 2015" du PNR européen "pour assurer la traçabilité du retour des jihadistes".

07h07 : le point sur l'enquête 

La traque se poursuit. Après l'identification formelle de Abdelhamid Abaaoud annoncée jeudi, les enquêteurs cherchent à confirmer l'identité d'une femme morte avec Abaaoud durant l'assaut de mercredi. Il pourrait s'agir de sa cousine, Hasna Ait Boulhacen (26 ans), et elle pourrait être la personne qui s'est fait exploser à l'arrivée des policiers. Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur n'a "pas exclu" mercredi qu'un "troisième terroriste" ait pu être tué dans l'appartement, les constatations étant compliquées par l'état des corps morcelés et les importants dégâts occasionnés par l'assaut.

Les enquêteurs recherchent également Salah Abdeslam, soupçonné de faire partie du "commando des terrasses" qui a mitraillé des cafés et restaurants parisiens, sans doute exfiltré par deux complices présumés depuis inculpés en Belgique. Un autre jihadiste, non identifié, serait peut-être aussi en cavale. Quatre kamikazes, tous Français, ont déjà été identifiés: Brahim Abdeslam (31 ans), Bilal Hadfi (20 ans), Samy Amimour (28 ans) et Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans). Il reste à mettre un nom sur un cinquième homme passé par la Grèce cet automne et auprès duquel a été retrouvé au Stade de France un passeport syrien à l'authenticité douteuse, dont les policiers ont diffusé la photo. Restent aussi à identifier deux kamikazes, un au Bataclan et un au Stade de France.

06h45 : l'Union européenne pointée du doigt par la presse

La présence en France d'Abdelhamid Abaaoud, tué lors de l'assaut à Saint-Denis mercredi matin et soupçonné d'être l'organisateur des attentats du 13 novembre à Paris, interpelle la presse vendredi qui pointe du doigt l'Union européenne avec ses failles notamment en matière de sécurité et demande des mesures rapides pour y remédier.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles