Elections régionales : mode d'emploi

Les Français doivent élire les présidents des 13 nouvelles régions [© REMY GABALDA / AFP]

Les Français sont appelés à aller voter dimanche pour le second tour des élections régionales. Explications en quatre points du fonctionnement du scrutin.

Pour quoi vote-t-on ?

Le scrutin était initialement prévu en mars dernier, en même temps que les élections départementales. Il a finalement été reporté aux 6 et 13 décembre en raison du redécoupage des régions : leur nombre a été réduit de vingt-deux à treize.

Les électeurs vont renouveler les conseils régionaux et territoriaux pour six ans. Ils avaient été élus pour la dernière fois en 2010.

Qui peut voter ?

Tous les citoyens Français de plus de 18 ans et inscrits sur les listes électorales sont appelés à voter, y compris les parisiens. Seuls les habitants de Mayotte n'ont pas à se déplacer, puisque le conseil départemental, renouvelé en mars dernier, cumule aussi les fonctions de conseil régional.

Pour qui votons-nous ?

Il va falloir élire plus de 1 750 conseillers régionaux. A ces élus s'ajoutent les conseillers de l'Assemblée territoriale de Martinique et ceux des Assemblées de Corse et de Guyane. 

Les listes sont toutes composées par sections départementales. Au sein de chaque région, les listes sont menées par un candidat tête de liste. C'est cette personne qui sera élue président(e) de région en cas de victoire à l'issue du scrutin.

Depuis le 11 avril 2003, une loi impose la parité des candidats : les listes sont donc composées alternativement d'un candidat de sexe différent.

Comment vote-t-on ?

Les élections ont lieu au scrutin proportionnel à deux tours avec une prime majoritaire. En clair, la liste qui recueille le plus de voix récolte d'abord une prime de 25 % des sièges à pourvoir au conseil régional, de manière a avoir la majorité.

Les sièges restants sont répartis à la proportionnelle, c'est à dire en fonction des scores obtenus par les différentes listes.

A l'issue du premier tour, seules les listes qui ont obtenu au moins 10 % peuvent se maintenir au deuxième tour. Celles qui ont fait un score de 5% ont le droit de fusionner avec les listes qui iront au deuxième tour. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles