La moitié de la "jungle de Calais" pourrait être évacuée

"Le temps est venu de passer à une autre étape", a déclaré la préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a annoncé vendredi vouloir faire évacuer "à peu près la moitié" de la superficie de la "jungle" de Calais, où vivent selon elle "800 à 1000 personnes" sur environ 4.000 migrants.

"Le temps est venu de passer à une autre étape", "plus personne ne doit vivre sur (la) partie sud du camp (...), tout le monde doit quitter cette partie-là", a déclaré devant la presse Fabienne Buccio. En superficie, cela, a-t-elle dit en montrant une carte, "représente à peu près la moitié de la jungle, on estime qu'il y a 800 à 1000 personnes dans cette partie-là".

Selon l'association Auberge des migrants cependant, environ 2.000 personnes campent dans cette partie-là.La préfète a précisé que, "lundi le sous-préfet et (son) directeur de cabinet" rendraient visite aux "communautés de migrants pour leur expliquer" le projet de l'Etat.

"On va leur laisser une semaine pour occuper les places qui sont mises à leur disposition" ailleurs que dans le camp de tentes, "si un vrai mouvement se crée, on laissera plus de temps", a-t-elle dit.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles