Jungle de calais : la juge administrative est arrivée sur place

Des CRS en patrouille devant le camp de migrants "la Jungle" le 21 février à Calais  [PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives] L'audience de la justice administrative est prévue à 14h.. [PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives]

La juge du tribunal administratif de Lille, qui doit rendre une décision très attendue concernant le démantèlement de la partie sud de la "Jungle" de Calais, est arrivée vers 9 heures sur le camp, a constaté une journaliste de l'AFP.

La magistrate a parcouru une partie de la "Jungle" pour se faire une idée des conditions de vie dans ce bidonville, où vivent 3 700 personnes selon le dernier décompte de la préfecture du Pas-de-Calais.

A lire aussi : Jude Law se rend à Calais

Elle a visité des lieux de culte et le Centre d'accueil provisoire (CAP), où sont hébergés 1 200 migrants dans des conteneurs chauffés. La magistrate était suivie par de nombreux journalistes et migrants, dans le calme.

La justice administrative est appelée à trancher dans les prochaines heures sur l'urgence à mener à bien la fermeture de la zone concernée avec l'examen d'un référé de 250 migrants et dix associations pour faire suspendre l'arrêté prononçant "l'expulsion d'office des occupants". L'audience aura lieu à 14h. On ignore si la juge rendra son ordonnance aussitôt.

En cas de refus d'exécution immédiate de l'arrêté préfectoral, sa décision sera suspensive, ce qui contrarierait les plans du gouvernement, qui entend commencer à faire évacuer progressivement la partie sud de la "jungle" à partir de mardi 20H00.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles