Voiture de police brulée : les accusés en prison ?

Deux agents avaient été attaqués dans la capitale à coups de fumigènes. [© CYRIELLE SICARD / AFP]

Le tribunal de Paris examine ce jeudi l’appel du parquet, contestant la remise en liberté de trois suspects accusés d’avoir mis le feu à une voiture de ­police.

La vidéo de l’agression avait fait le tour du monde : deux agents avaient été attaqués dans la capitale à coups de fumigènes, en marge d’une manifestation, le 18 mai. Dans les heures qui avaient suivi, trois étudiants de 18 à 21 ans et un homme de 32 ans avaient été interpellés puis mis en examen pour tentative de meurtre.

A lire aussi : Voiture incendiée : le policier qui a fait face aux casseurs devient une star du web

Le juge des libertés et de la détention (JLD) avait ordonné le placement en prison du plus jeune, uniquement. ­Hasard du calendrier, le JLD devra se prononcer aujourd’hui sur l’incarcération d’un cinquième suspect, un Américain de 27 ans, interpellé dimanche. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles