Des navires de guerre russes au large du Nord-Pas-de-Calais

Le porte-avions russe Amiral Kouznetov fait partie de la flotte russe qui a traversé la Manche. [STR / FORSVARET / AFP]

Une flotte de huit navire russes a entrepris jeudi de traverser la mer du Nord. Le convoi est passé ce vendredi matin, vers 7h, par la Manche, au large du Cap Gris-Nez entre Calais et Boulogne-sur-Mer. Il doit rejoindre la Méditerranée.  

Parmi ces huit navires figure le porte-avions Amiral Kouznetov, qui n'est autre que le fleuron de la marine russe. Il embarque des avions de chasse MiG29 et Soukhoï Su-33 et des hélicoptères d'attaque. Dans ce convoi figurent aussi le croiseur à propulsion nucléaire Pierre Le Grand (Piotr Veliki), le navire de guerre Vice Amiral Koulakov et des navires anti-sous-marins.

A lire aussi : Satan 2, le missile nucléaire russe capable de détruire un pays de la taille de la France

Etroitement surveillé par l'OTAN, surtout en cette période de vives tensions entre la Russie et les pays Occidentaux, le passage de ce convoi doit être perçu selon les spécialistes comme une «démonstration de force» de la part de Moscou. Comme l'a expliqué à la Voix du Nord Corentin Brustlein, responsable des études de sécurité à l'Institut français des relations internationales, le but serait «d'impressionner l'OTAN». 

Des navires russes utilisés pour intervenir en Syrie ? 

L'armée française n'a pas souhaité détailler le dispositif de surveillance qu'elle a mis en place face à cette armada russe. En revanche, l'armée britannique a expliqué avoir déployé la frégate HMS Duncan.

Ces navires russes sont d'autant plus scrutés que l'Otan craint qu'ils soient utilisés dans les opérations que mène actuellement la Russie en Syrie«Ce qui nous préoccupe maintenant c'est que cette escorte navale puisse être utilisée pour participer aux opérations militaires au-dessus de la Syrie et pour augmenter les attaques sur Alep», a indique le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles