Soupçonnées d'actes de maltraitance, deux enseignantes suspendues

Les enfants doivent être entendus ce vendredi par la brigade des mineurs de la police.[HUGO MATHY / AFP]

La directrice et une institutrice d’une école maternelle de Neuilly-sur-Marne ont été provisoirement suspendues de leur fonction jeudi 3 novembre par le ministère de l’Education nationale. Elles sont soupçonnées d’avoir fait subir à des élèves une série de sévices.

Des actes de maltraitance pouvant aller du ruban adhésif collé sur la bouche d’un enfant trop bavard, à des coups portés au visage et au ventre d’un autre, en passant par un tirage d’oreilles responsable d’un léger décollement. Au total, une dizaine de plaintes ont été déposées au commissariat de Neuilly-sur-Marne, révèle le journal Le Parisien.

A lire aussi : L'absentéisme des profs mieux géré ?

C’est grâce à la persévérance et au travail d’investigation de deux mères d’élèves que ces violences pu être découvertes. En procédant au recoupage de témoignages de plusieurs parents, elles ont en effet réussi à constituer un épais dossier dont le contenu semble faire peu de doutes sur la culpabilité des deux enseignantes.

La brigade des mineurs doit entendre à partir de ce vendredi 4 novembre les premiers enfants ayant été victimes des excès de colère des deux fonctionnaires.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles