Le voisinage et la circulation en tête des bruits qui dérangent les Français

Nuisances sonores Le "voisinage" est cité par les Français comme la nuisance sonore la plus désagréable 27 des sondés)[©PURESTOCK_SIPA]

Musique trop forte, klaxons stridents, portes qui claquent, voix qui portent… les nuisances sonores sont une véritable plaie au quotidien.

A l’occasion de la journée nationale de l’audition, qui se déroule aujourd’hui, les Français ont été interrogés par un sondage de l’Institut CSA, en exclusivité pour CNEWS Matin, au sujet des bruits qui les dérangent le plus. Résultat : le «voisinage» est placé en tête par 27% des sondés.

Intransigeants envers leurs voisins

Si le sexe ne joue pas sur ce résultat (28% des hommes et 27% des femmes), l’âge compte, en revanche. Les 18-24 ans sont ainsi 34% à se plaindre, contre 25% des 65 ans et plus. «C’est la période de la fin des études et du premier emploi. Les jeunes ont peu de moyens et sont nombreux à vivre en appartement», analyse Jérémie Piquandet, directeur du pôle Society de CSA.
La circulation routière est la deuxième nuisance pointée du doigt, avec 22% des votes. Un score en partie lié à «un rejet de l’automobile, souvent assimilée aux problématiques de santé en raison du bruit et de la pollution», selon l’expert. Géographiquement, les vrombissements des moteurs dérangent plus dans les communes rurales (23%) que dans les agglomérations (18%), plus habituées à ce ronronnement permanent.

Le bruit au travail gêne les actifs

Le trio de tête des nuisances est complété par le bruit dans les lieux publics (21%). Il est largement plus dénoncé par les 65 ans et plus (30%) que par les 18-34 ans (13%). Mais les seniors
ont également d’autres soucis. Ils sont 21% à désigner la musique trop fort comme la principale nuisance (14% des sondés en général). Plus loin dans le classement, c’est le brouhaha au travail qui dérange près d’un Français sur dix (9%). «Un chiffre à ne pas minimiser», selon Jérémie Piquandet, puisqu’il est surreprésenté parmi les travailleurs : c’est d’ailleurs le désagrément majeur pour 18% des 25-34 ans, 15% des CSP- et 19% des ouvriers. En cause, notamment, la généralisation des open spaces et les bruits incessants dans les usines et sur les chantiers. Enfin, les transports en commun sont désignés comme la pire des nuisances sonores par 6% des sondés.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles