Fillon en tête chez les catholiques, Mélenchon chez les musulmans

François Fillon revendique sa proximité avec les milieux catholiques. [SAFIN HAMED / AFP]

Les catholiques pratiquants ont voté à 46% François Fillon au premier tour de l'élection présidentielle, les musulmans plaçant en tête Jean-Luc Mélenchon à 37% et les protestants Emmanuel Macron à 30%, selon un sondage Ifop pour l'hebdomadaire Pèlerin publié lundi.

C'est chez les catholiques pratiquants réguliers que le candidat LR a obtenu son meilleur score, à 55%, selon cette enquête d'opinion.

Dans l'ensemble de l'électorat catholique (pratiquant ou non), François Fillon pointe à 28%, devant le candidat d'En Marche! Emmanuel Macron et la présidente du FN Marine Le Pen à égalité à 22% puis le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon à 14%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) devançant le PS Benoît Hamon (6% contre 4%).

Chez les musulmans, deuxième religion de France avec quatre à cinq millions de croyants selon les estimations, Jean-Luc Mélenchon est en tête à 37%, devant Emmanuel Macron (24%), Benoît Hamon (17%) et François Fillon (10%).

Le choix des protestants s'est porté sur Emmanuel Macron (30%), François Fillon et Marine Le Pen (ex aequo à 20%) puis Jean-Luc Mélenchon (16%), selon cette étude Ifop.

Les catholiques pratiquants ancrés à droite

Un autre sondage, réalisé par l'institut Harris Interactive pour le quotidien La Croix, confirme l'ancrage à droite des catholiques pratiquants, évalués à 28% en faveur de François Fillon (44% chez les pratiquants réguliers), à 24% pour Emmanuel Macron, 23% pour Marine Le Pen et 12% chez Jean-Luc Mélenchon.

Le sondage Ifop a été réalisé en ligne le 23 avril auprès d'un échantillon de 5.770 inscrits sur les listes électorales, issu d'un échantillon représentatif de 6.023 Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur entre 0,6 et 1,4 point.

Le sondage Harris Interactive a été réalisé en ligne le 23 avril auprès d'un échantillon de 7.191 inscrits sur les listes électorales, issu d'un échantillon représentatif de 7.830 Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur entre 0,6 et 1,4 point.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles