Quel message se cache derrière les nouvelles affiches de campagne ?

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont dévoilé mercredi leur nouvelle affiche de campagne.[LIONEL BONAVENTURE / AFP / Photomontage CNEWS Matin]

Christian Delporte, historien spécialiste d’histoire politique et notamment de l’image et de la communication, a décrypté pour CNEWS Matin les nouvelles affiches de campagne de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron.

Posture, slogan, couleur… chaque détail a son explication et son symbole. Explications.

Marine Le Pen

«L’image est inhabituelle pour une campagne, et elle est également inhabituelle s’agissant de Marine Le Pen

L’arrière-plan

«Le décor de l’image, c’est une bibliothèque, légèrement floue. Elle rappelle la bibliothèque de l’Elysée, c’est le côté présidentiel.»

La posture

«Entre l’arrière-plan de la bibliothèque et le slogan, il y a une dame assise sur une table. C’est une position très inhabituelle pour un candidat à la présidentielle, du jamais vu ! Cette position donne un côté working-girl et joue l’apaisement.»

La photo

«L’image est photoshopée, mais c’est une habitude chez Marine Le Pen. C’est une affiche très séductrice, et ce n’est pas la première fois que la candidate joue avec ce code-là. Ici, elle veut rassurer, adoucir et humaniser son image, tout repose sur elle. Elle offre un visage apaisant et de présidentiable.»

Le slogan et la signature

«‘Choisir la France’ est un slogan clivant. Si elle choisit la France, cela sous-entend que son adversaire choisit, à l’inverse, l’étranger, le reste du monde. En bas à gauche, on ne trouve que son prénom, ‘Marine Présidente’. Elle souhaite une fois de plus se distinguer de son père en se débarrassant de son nom de famille. La rose bleue, c’est le symbole de sa campagne. C’est une fleur consensuelle.»

Le message

«Avec cette image, Marine Le Pen recherche le consensus. Le problème de ce genre d’affiche, c’est qu’il faut que ce que l’on montre soit en adéquation avec la façon dont on est perçu. Sa stratégie, avec cette image et son sourire calme, est adaptée au second tour. Le FN fait peur donc Marine Le Pen veut rassurer. Cette affiche veut dire,  ‘si je vais à l’Elysée, ce sera de manière apaisée et moderne’. »

Emmanuel Macron

«L’affiche d’Emmanuel Macron est très classique, il n’y a pas de décor, juste lui.»

La couleur

«Le code couleur est bleu. Ses yeux, l’arrière-plan, sa tenue. C’est une couleur consensuelle. Il joue sur les nuances pour faire une photo esthétique. Je ne pense pas que le choix du bleu soit synonyme d’un rapprochement à droite. Ce code couleur – bleu pour la droite, rose pour la gauche - est significatif pour les élections législatives ou régionales, mais pas pour la présidentielle. Là, il n’y a pas de connotation particulièrement à droite.»

La photo

«L’accent est mis sur son visage, c’est une élection présidentielle, il faut donc personnaliser l’affiche. L’élection présidentielle, c’est celle d’une seule personne en tant que dirigeant. Cette posture et ce gros plan veulent montrer l’évidence que c’est lui, le futur président.»

Le regard

«Ce gros plan sur son visage, et ce regard en face, appellent au dialogue personnel avec chaque passant, chaque personne qui voit l’affiche. C’est comme une interpellation.»

L’évolution

«Il faut lire cette affiche par rapport aux deux précédentes, comme une évolution. Sur la première, il souriait, sans cravate. Il représentait le jeune, branché, qui arrive comme le petit nouveau dans la campagne. Sur la deuxième, il y avait encore une foule derrière lui, en arrière-plan. Il était en train de marcher. Avec cette dernière affiche, on fait un zoom sur lui. On plonge dans l’instant présent et l’imminence de l’élection.»

Le slogan

«Tout comme l’image, le slogan est classique. Il y a le mot ‘France’, le mot ‘Ensemble’, deux incontournables du slogan présidentiel. Ce sont des mots qui reviennent souvent, qui n’ont rien de novateurs. Par exemple, Jacques Chirac en 2002, avait comme slogan ‘La France en grand, la France ensemble’. La seule originalité dans le slogan, la patte d’Emmanuel Macron, c’est le point d’exclamation, qui est présent dans le nom de son mouvement En Marche !.»

Le message

«Avec cette affiche, Emmanuel Macron recherche la crédibilité, la présidentiabilité. Il met en avant le fait que lui, en tant que personne, peut être président.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles