Les 16 dates à retenir du quinquennat Hollande

Le président François Hollande, lors de la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945, sur les Champs-Elysées à Paris, le 8 mai 2017  [JULIEN DE ROSA / POOL/AFP] Le président François Hollande, lors de la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945, sur les Champs-Elysées à Paris, le 8 mai 2017 [JULIEN DE ROSA / POOL/AFP]

Les grandes dates du quinquennat du président François Hollande, dont le mandat expire le dimanche 14 mai au soir:

6 mai 2012 : élection

Le socialiste François Hollande est élu président avec 51,6% des voix face au président sortant, de droite, Nicolas Sarkozy.

L'annonce de l'élection de François Hollande sur la chaîne belge "La Deux", au soir du 6 mai 2012 [DENIS CHARLET / AFP/Archives]
L'annonce de l'élection de François Hollande sur la chaîne belge "La Deux", au soir du 6 mai 2012. [DENIS CHARLET / AFP/Archives]

9 septembre 2012 : chômage

Le chef de l'Etat s'engage à inverser la courbe du chômage «d'ici un an». Par la suite, il lie sa candidature à un second mandat à l'objectif d'une inversion «durable».

6 novembre 2012 : compétitivité

Avec le «pacte de compétitivité», début d'un virage économique associant allègement de charges pour les entreprises et rigueur budgétaire.

11 janvier 2013 : Mali

Le Président Hollande prononce un discours sur la situation au Mali, à l'Elysée, le 11 janvier 2013 [PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives]
Le Président Hollande prononce un discours sur la situation au Mali, à l'Elysée, le 11 janvier 2013. [PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives]

Début de l'intervention française au Mali contre les groupes islamistes armés occupant depuis des mois le nord du pays. La France interviendra aussi en Centrafrique en décembre 2013.

19 mars 2013 : Cahuzac

Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac démissionne après avoir avoué détenir un compte caché à l'étranger. Après cette affaire, les ministres publient leur patrimoine et deux lois sur la transparence de la vie publique sont adoptées.

23 avril 2013 : mariage gay

Adoption définitive de la loi autorisant le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe après des mois de débats acharnés et d'importantes manifestations d'opposants.

10 octobre 2013 : Leonarda

L'expulsion vers le Kosovo d'une collégienne rom et de sa famille suscite un tollé. Hollande essuie une rebuffade publique de la jeune Leonarda qui refuse son offre de «poursuivre sa scolarité» en France sans sa famille.

10 janvier 2014 : Julie Gayet

Le magazine people Closer fait état d'une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet. Le 25 janvier, le président annonce «la fin de sa vie commune» avec sa compagne officielle Valérie Trierweiler.

31 mars 2014 : Manuel Valls, Premier ministre

Manuel Valls (g) et François Hollande, à l'Elysée, le 19 mars 2014 [ALAIN JOCARD / AFP/Archives]
[ALAIN JOCARD / AFP/Archives]

Jean-Marc Ayrault est remplacé à Matignon par Manuel Valls, au lendemain d'une défaite cinglante du Parti socialiste aux municipales.

25 août 2014 : exit Montebourg

Nouveau remaniement : trois ministres, dont celui de l'Economie Arnaud Montebourg, en désaccord ouvert avec l'exécutif, sortent du gouvernement. Emmanuel Macron y entre.

11 janvier 2015 : main dans la main après Charlie Hebdo et l'Hyper Casher

La marche des chefs d'Etat à Paris, après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, le 11 janvier 2015 [PATRICK KOVARIK / AFP/Archives]
La marche des chefs d'Etat à Paris, après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, le 11 janvier 2015. [PATRICK KOVARIK / AFP/Archives]

Plus de 3,7 millions de personnes marchent dans toute la France en solidarité après une série d'attaques jihadistes ayant visé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, des policiers et des juifs. Le 11 janvier, Hollande défile solennellement dans la capitale aux côtés de plusieurs dirigeants étrangers comme Angela Merkel ou Benjamin Netanyahu.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président François Hollande, le 11 janvier 2015 à Paris [DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives]
La chancelière allemande Angela Merkel et le président François Hollande, le 11 janvier 2015 à Paris. [DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives]

13 novembre 2015 : les attentats de Paris

François Hollande, entouré de membres de son gouvernement, observe une minute de silence en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre , dans la cour de la Sorbonne à Paris, le 16 novembre 2015 [GUILLAUME HORCAJUELO / POOL/AFP/Archives]
François Hollande et des membres de son gouvernement, observe une minute de silence en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. [GUILLAUME HORCAJUELO / POOL/AFP/Archives]

De nouveaux attentats font 130 morts à Paris et Saint-Denis. François Hollande décrète l'état d'urgence et propose d'étendre la déchéance de nationalité aux bi-nationaux nés en France condamnés pour terrorisme. Faute de consensus, le projet est abandonné le 30 mars 2016, mais il aura provoqué le départ du gouvernement de la garde des Sceaux Christiane Taubira. Un nouvel attentat fait 86 morts le 14 juillet, à Nice. L'état d'urgence, prolongé à quatre reprises, est toujours en vigueur.

20 juillet 2016 : loi Travail

Des manifestants défilent contre la loi Travail à Paris, le 31 mars 2016 [ALAIN JOCARD / AFP/Archives]
Des manifestants défilent contre la loi Travail à Paris, le 31 mars 2016. [ALAIN JOCARD / AFP/Archives]

Une réforme du droit du travail est adoptée après cinq mois de polémiques et de contestation sociale émaillée de violences. Le gouvernement aura dû recourir trois fois à une arme constitutionnelle pour y parvenir malgré l'opposition du Parlement.

30 août 2016 : Macron part

Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, après avoir rendu sa démission à Paris, le 30 août 2016 [LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives]
Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, après avoir rendu sa démission à Paris, le 30 août 2016. [LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives]

Après des mois de déclarations provocatrices et le lancement d'un mouvement politique, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron démissionne.

12 octobre 2016 : un livre qui ruine ses chances

L'ouvrage «Un président ne devrait pas dire ça», écrit par des journalistes du Monde après une soixantaine d'entretiens avec le chef de l'Etat, provoque une déflagration politique en raison des propos qui y sont rapportés, notamment sur les magistrats, l'immigration ou ses ministres.

1er décembre 2016 : le renoncement

Les Unes de trois quotidiens français au lendemain du renoncement de François Hollande de se présenter à sa propre succession à l'Elysée, le 2 décembre 2016 [OLIVIER MORIN / AFP/Archives]
Les Unes de trois quotidiensau lendemain du renoncement de François Hollande. [OLIVIER MORIN / AFP/Archives]

François Hollande met fin au suspense sur sa candidature en renonçant à concourir pour la présidentielle de 2017, décision inédite pour un président en exercice.

24 avril 2017 : soutien à Macron

Le président élu Emmanuel Macron, et le président sortant François Hollande, lors des cérémonies de commémoration du 8 mai 1945, sur les Champs-Elysées à Paris, le 8 mai 2017 [PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP]
Le président élu Emmanuel Macron, et le président sortant François Hollande, lors des cérémonies de commémoration du 8 mai 1945. [PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP]

Il annonce dans une allocution télévisée en direct de l’Élysée qu'il votera Macron au second tour de la présidentielle face au «risque» que «l'extrême droite fait peser sur l'avenir de la France».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles