Notre-Dame-de-Paris lance un appel aux dons pour sa restauration

A certains endroits, les gargouilles de la cathédrale menacent de tomber. A certains endroits, les gargouilles de la cathédrale menacent de tomber.[© REMY JEAN-FRANCOIS/SIPA]

Cent millions d’euros sur vingt ans. C’est ce qu’espère obtenir la direction de Notre-Dame de Paris, qui a lancé ce week-end un appel aux dons, afin de restaurer la cathédrale.

Soumise à la pollution et aux intempéries, le monument présente d’importantes dégradations. Sur le site internet de Notre-Dame-de-Paris, elles sont même jugées «graves», avec des «chutes de gargouilles». En bref, «le résultat d'un long processus qui n'épargne plus aucune partie de la cathédrale».

«Il est aujourd'hui urgent d'agir» a ainsi plaidé André Finot, le responsable de la communication du munument, qui explique qu'il faudrait cent millions d'euros sur vingt ans et cent-cinquante sur trente ans pour assumer les travaux nécessaires. 

«On fait appel aux Français : il faut qu'ils aient conscience du patrimoine incroyable dont ils disposent», a-t-il expliqué, alors qu'un fonds français a été créé auprès de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris.

Un appel aux dons à l'international

Fin mai, une opération similaire avait en effet été lancée aux Etats-Unis par l’association Friends of Notre-Dame de Paris, et gérée depuis Washington DC. «Aux Etats-Unis, nous avons procédé à la création d'un fonds de droit américain», peut-on lire sur le site, afin de faciliter les transferts monétaires des mécènes du monde entier. 

Par ailleurs, l’Etat français – qui participe déjà à l’entretien de l’édifice à hauteur de deux millions d’euros par an – s’est également engagé lors de cette opération à verser un euro pour chaque euro récolté (dans la limite de quatre millions maximum par an).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles