Le député LREM M'Jid El Guerrab mis en examen après l'agression d'un cadre du PS

M'Jid El Guerrab aurait donné de violents coups de casque de deux-roue à Boris Faure. [ERIC FEFERBERG / AFP]

M'Jid El Guerrab, député de La République en Marche (REM), a été mis en examen ce samedi 2 septembre suite à son altercation avec un cadre du PS, Boris Faure, qui a conduit à l'hospitalisation de ce dernier. 

Vendredi 1er septembre, quelques heures avant d'être placé en garde à vue, le député de la neuvième circonscription des Français établis hors de France annonçait sur son profil Facebook sa décision de se mettre en congé du parti pour le bon déroulement de l'enquête.

Convocation du parti

De son côté, la République en Marche a pris acte de cette mise en retrait et a annoncé dans un communiqué que la convocations du député dans les prochains jours «afin de l'entendre [...] sur les circonstances exactes de son altercation avec Boris Faure». «Le Conseil d'administration pourra décider des sanctions adaptées à la gravité des faits», ajoute-t-elle. 

Les faits se sont déroulés mercredi à Paris et ont été révélés par le journal Marianne. M'Jid El Guerrab aurait donné de violents coups de casque de deux-roue à Boris Faure, premier représentant de la fédération socialiste des Français de l'étranger. 

Les deux hommes étaient en mauvais termes depuis le ralliement de M'Jid El Guerrab à La République en Marche. Selon plusieurs témoins, leur échange aurait rapidement dégénéré. Boris Faure aurait prononcé une insulte raciste avant de se faire agresser par M'Jid El Guerrab. D'après le PS, le député socialiste avait dû être placé en soins intensifs et opéré en urgence. Une enquête pour «violences aggravées» est en cours. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles