Pourquoi les éleveurs de volailles ont-ils manifesté dans les Landes ?

Depuis le 29 mai, date à laquelle la production a repris après le vide sanitaire, de nombreux éleveurs sont sans revenu à cause du manque de canetons. [MEHDI FEDOUACH / AFP]

Environ 600 éleveurs de la filière avicole et 80 élus locaux ont manifesté samedi 6 octobre à Castenau-Chalosse, dans les Landes.

Ils demandent au gouvernement une indemnisation complète de leurs pertes après les crises de grippe aviaire, en 2016 et en mai dernier, pour un montant de 30 millions d'euros selon France Bleu Gascogne

«Landes sans canards = France sans foie gras», «Les paysans avant les riches, ou alors c'est le bordel !», «Papi et Mamie n'ont plus un rond !», pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants.

Depuis le 29 mai, date à laquelle la production a repris après le vide sanitaire, de nombreux éleveurs sont sans revenu à cause du manque de canetons. Ils avaient en effet dû abattre leur volaille pour éviter tout risque de contamination par le H5N1 et se retrouve avec une production moins importante.

Interrogé par l'AFP, Pierre Lacroix, éleveur-gaveur à Payortin, en fait partie. Ses 11.500 canards sains ont été abattus en janvier. «On a reçu les canetons que le 1er août, pas le 29 mai», a-t-il déclaré. Le temps de les élever, on ne reprendra le gavage que mi-octobre avant de pouvoir à nouveau vendre à la fin du mois.»

«Ici il n'y a pas de feignants»

Boris Vallaud, député socialiste des Landes, faisait également partie du cortège. «Vous savez, durant cette crise, le chômage a augmenté dans les Landes, a affirmé l'élu à Europe 1. J'ai vu des familles franchir le seuil des épiceries sociales, parce qu'il faut bien manger.»

«Vous savez, ici il n'y a pas de feignants », a poursuivi Boris Vallaud, rappelant l'élément de langage très critiqué qu'avait utilisé Emmanuel Macron. De leur côté, des députés de la majorité ont exprimé leur soutien avec la filière avicole dans un communiqué et demandent à l'Etat un «plan de compensation complémentaire».

Une rencontre devrait avoir lieu entre le ministre de l'Agriculture et des représentants d'éleveurs dans les jours à venir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles