Fin des voitures à essence, ville 100 % bio... les grandes mesures du nouveau Plan climat Paris

Le nouveau Plan climat devrait être voté au prochain conseil de Paris, le 21 novembre. Le nouveau Plan climat devrait être voté au prochain conseil de Paris, le 21 novembre. [© LOIC VENANCE / AFP]

Faire de Paris une «ville compatible avec la planète». C’est l’objectif affiché du nouveau plan climat de Paris, qui a été présenté ce jeudi, lors d’une conférence grand public, à l’Hôtel de ville

Et pour cela, la mairie de Paris est prête à lancer des mesures ambitieuses, qui seront détaillées à cette occasion par Célia Blauel, adjointe à la mairie de Paris en charge du développement durable et du climat.

Depuis son entrée en vigueur en 2007, ce sera la deuxième fois que le Plan climat sera renforcé. «Nous allons oeuvrer pour que Paris soit une ville neutre en carbone et dotée à 100 % d’énergies renouvelables», a expliqué mercredi Célia Blauel, qui porte cette vision à long terme, avec un objectif fixé en 2050.

Des actions concrètes

Pour l’élue, il s’agit de répondre rapidement, «à la volonté politique affichée à la COP 21», par des actions concrètes. Parmi elles, la mesure phare de ce nouveau plan est la volonté affichée, d'ici à 2030, d'interdire toutes les voitures à essence. Une mesure qui vient s'ajouter à celle déjà annoncée du bannissement des voitures diesel en 2024.

Le plan prévoit également de s’attaquer à la consommation d’énergie des logements, avec, à terme, la rénovation thermique d’un million d’habitations. Il fait également la part belle à l’agriculture locale et raisonnée, avec l’objectif que les produits consommés à Paris soient, à terme, tous issus de la filière bio. 

De plus, la capitale va investir dans ses propres fillières de production d’énergie solaire et géothermique. D’ici à 2050, cela doit permettre à Paris de réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre et de diviser par deux sa consommation énergétique, par rapport à 2004.

Par ailleurs, pour les inévitables «émissions résiduelles», un mécanisme de compensation économique sera mis en place, qui servira à financer des projets vertueux en région parisienne.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles