Des jets d'eau anti-sdf installés à l'entrée d'un parking

La Fondation Abbé Pierre appelle à dénoncer le mobilier urbain anti-sdf sur les réseaux sociaux. [JOEL SAGET / AFP]

Le Parisien révèle ce mercredi l’existence d’un dispositif anti-sdf à l’entrée d’un parking souterrain parisien, à savoir un système d’arrosage automatique.

Concrètement, un détecteur de présence envoie un jet d’eau froide dès lors qu’il détecte la présence d’une personne non munie d’un badge d’accès. Ironie du sort, le système a été mis en place devant l’immeuble où sont nés les premiers groupes Emmaüs.

Interrogé par Le Parisien, Eric Lafontaine, responsable des services généraux de la société propriétaire du parking, a justifié sa décision : «Nous avons fait preuve de beaucoup de tolérance mais ce n’est plus possible. Ces jets, c’est ce que nous avons trouvé de plus efficace». Et de poursuivre : «je comprends que cela puisse choquer. En même temps, mouiller quelqu’un ce n’est pas bien méchant». 

La Fondation Abbé Pierre lutte contre le mobilier urbain anti-sdf

La révélation de cette installation survient le jour où la Fondation Abbé Pierre a mené une action à Paris, Lyon, Marseille et Metz contre le mobilier urbain anti-sdf, qu’il s’agisse comme ici de jets d’eau, de bancs avec accoudoirs, de pics visant à empêchant les plus démunis de s’allonger pour dormir.

Outre l’opération d’affichage, la Fondation appelle chaque personne à dénoncer sur les réseaux sociaux de tels dispositifs via le hashtag #SoyonsHumains

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles