Grippe : 5 conseils pour l'éviter

L'épidémie de grippe pourrait atteindre son pic vers le 12 février L'épidémie de grippe pourrait atteindre son pic vers le 12 février[CC / menchi]

Les conséquences de la grippe peuvent être parfois graves, en particulier chez les enfants et les personnes âgées. Il existe pourtant des solutions pour minimiser les risques.

1 - Eviter la promiscuité

Le conseil peut sembler une évidence. Pourtant, il est rarement suivi. Face à une personne malade, il convient de limiter au maximum les contacts : serrements de mains, baisers, etc... Même (surtout !) avec son entourage proche. Dans les transports en commun, des gants sont indiqués pour tenir les barres. Et si vous êtes vous-même malade, ne vous forcez pas à aller au bureau au risque de contaminer vos collègues.

2 - Contenir les microbes

Quel enfant n'a pas entendu l'adage : "La main devant la bouche !" lorsqu'il tousse. Cette prescription demeure valable pour les adultes. En effet, la toux et a fortiori l'éternuement, peuvent projeter les souches à plusieurs dizaines de centimètres, voire quelques mètres. Leur faire barrage avec la main, ou mieux encore avec un mouchoir, est indispensable.

3 - L'hygiène des mains

Les mains sont le principal véhicule des microbes. Par conséquent, il est indispensable de les tenir impeccables, en particulier après avoir toussé ou s'être mouché. Le traditionnel savon demeure très efficace à condition de frotter vigoureusement (et de s'essuyer ensuite les mains avec une serviette propre ou un séchoir automatique. Les gels alcoolisés sont également très efficaces.

4 - Avancer masqué

Le masque hygiénique jetable demeure une barrière efficace, évitant d'être contaminé ou de contaminer. Popularisé par les épidémies de grippe aviaire asiatiques, il faut néanmoins en assumer l'esthétique discutable dans la rue ou au bureau...

5 - Se gonfler d'énergie

Le virus de la grippe frappe plus lourdement les organismes affaiblis ou fatigués. En période d'épidémie, il est donc conseiller de consommer des fruits riches en vitamines C - au premier plan desquels figurent les agrumes et les kiwis. Il est également possible de recourir à des compléments vitaminés après avoir consulté son médecin. Il est également recommandé de bien dormir pendant les périodes à risque.

À suivre aussi

2 400 malades ont répondu à l'étude.
Santé 38% des malades chroniques jugent leur traitement «inacceptable»
Faits divers Elle perd une partie de son estomac en buvant par accident de l’azote liquide
Étude Maltraitance infantile : Près de 6 % des femmes déclarent avoir été forcées à avoir des rapports sexuels avant l'âge de 15 ans

Ailleurs sur le web

Derniers articles