Incendies criminels à l'institut Calot : un pompier volontaire mis en examen

Placé en détention, il encourt une dix ans d'emprisonnement après avoir déclenché 14 incendies.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Un pompier volontaire est soupçonné d'être à l'origine d'une dizaine d'incendies criminels, vendredi, au sein de l'hôpital Calot de Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais.

Il a été mis en examen pour «destruction volontaire par incendie» et écroué.

L'homme, âgé de 28 ans, a «reconnu les faits durant la garde à vue mais a gardé le silence devant le juge d'instruction», a déclaré le procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer Philippe Sabatier. «Il est trop tôt pour dire qu'il s'agit d'un pompier pyromane, il faudra attendre les expertises». Durant sa garde à vue, «il a prétendu avoir fait cela pour dénoncer les failles de la sécurité des bâtiments.»

Placé en détention, il encourt dix ans d'emprisonnement après avoir déclenché 14 incendies. Les dégâts causés par les feux ont été qualifiés «d'importants» par le parquet.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles