Inondations : que faire pour être indemnisé ?

Une fois l'état de catastrophe naturelle déclaré au Journal Officiel, les sinistrés ne disposent que de dix jours pour recenser leurs biens, constater les dégâts et contacter les assureurs.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Maisons inondées, voitures endommagées... Alors que la décrue est bien entamée, les habitants dressent le bilan du sinistre et doivent se tourner à présent vers leurs assurances en vue d'une demande d'indemnisation. 

Car une fois l'état de catastrophe naturelle déclaré au Journal Officiel, les sinistrés ne disposent que de dix jours pour recenser leurs biens, constater les dégâts et contacter les assureurs.

CNews Matin fait le point des démarches en vue d'une indemnisation

Lister et chiffrer les dégâts

Ne nettoyez pas trop vite car il faut garder des preuves des dégâts. Il est donc important de photographier ou de filmer la maison et tous les biens endommagés par l'inondation

De même, il est indispensable de fournir aux assurances le maximum de justificatifs afin d'attester de l'existence des biens et d'évaluer leur valeur. Il faudra ainsi recenser toutes les factures d'achat, les actes notariés, les expertises, les photographies ou encore les contrats de location.

Tous ces éléments permettront aux assurances de constituer un dossier en vue d'une demande d'indemnisation. Et dans la mesure du possible, il faut éviter de jeter les biens endommagés le temps de l'expertise.

Quels biens peuvent être garantis ?

Les bien garantis sont uniquement ceux indiqués dans votre contrat d'assurance ou souscrit aux conditions du contrat. De façon générale, il s'agit de biens meubles ou immobiliers, comme la maison, l'appartement, le réfrigérateur - le congélateur (et son contenu). Les dommages dus à l'humidité ou encore les frais de pompage peuvent être également pris en charge par les assureurs.

Seuls les dégâts causés sur les terrains (jardins, potagers ou gazons) ne sont pas couverts. De même pour les biens assurés au tiers, la garantie catastrophe naturelle ne fonctionne pas.

Un dédommagement dans les trois mois

Une fois le dossier d'indemnisation constitué, l'assureur passera en revue les biens endommagés afin de chiffrer le sinistre. Si besoin, il peut faire appel à un expert. 

Selon la loi, les assurances sont tenues de verser l'indemnisation dans les trois mois à compter de la date de rendu des déclarations de dégâts. Il est également possible de demander une avance afin de procéder aux premiers travaux.

Néanmoins, une part des dégâts reste à la charge des sinistrés sous forme de franchise. Elle se chiffre à 380 euros pour les habitations, les véhicules ou les biens privés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles