Poursuivi pour outrage pour avoir adressé un doigt d'honneur à un radar

L'homme affirme que son geste était destiné à se femme et non au radar automatique. [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

A Roanne (Loire), un homme de 46 ans est poursuivi pour outrage à une personne chargée d’une mission de service public, pour avoir adressé un doigt d’honneur à un radar automatique.

Selon les informations du Progrès, le procureur de la République a requis mardi deux à quatre mois de prison ferme.

Le 22 mai 2015, l’homme avait fait un doigt d’honneur à deux radars, l’un à Saint-Forgeux-Lespinasse, l’autre à Bessay-sur-Allier. Le parquet a estimé qu’en agissant ainsi, il avait, par extension, outragé les fonctionnaires de police du Centre d’identification de Rennes. 

Le mis en cause affirme, lui, ne pas avoir adressé son geste impoli au radar automatique. «J’étais en discussion avec ma compagne, et j’étais énervé car elle parlait de son ex-compagnon. Le doigt d’honneur lui était destiné…», a-t-il ainsi expliqué, cité par le journal local.

Le quadragénaire était également en excès de vitesse et ses plaques d’immatriculation avaient été modifiées à l’aide d’un ruban adhésif noir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles