La région Ile-de-France demande la gratuité du Vélib'

Une mesure qui viserait à lutter contre la pollution. [© GUILLAUME SOUVANT / AFP]

Les célèbres vélos pourraient vraiment devenir en «libre-service». La région Ile-de-France demande en effet la gratuité des Vélib'.

Alors qu’Anne Hidalgo a évoqué la semaine dernière l’idée de rendre les transports en commun gratuits, c’est au tour de la région d’émettre une idée similaire pour lutter contre la pollution. 

Par la voix de son vice-président à l’Environnement, Jean-Philippe Dugoin-Clément, l'institution demande aujourd’hui de «réfléchir aux modalités d’une mise en place de la gratuité du Vélib’». Une initiative qui inciterait les Parisiens, et les habitants des 67 communes de banlieue où le vélo en libre-service doit être déployé, à délaisser leur voiture. 

Mais cette mesure aurait un prix, alors que les recettes générées par les usagers étaient estimées entre 16 et 20 millions d’euros par an, avant le nouveau Vélib’ 2. «La mairie de Paris pourrait financer, des intervenants peuvent financer, on peut imaginer beaucoup de choses, tout cela s’étudie», estime Jean-Philippe Dugoin-Clément. 

L'épineuse question du financement

La municipalité, contactée, a répondu qu’elle n’était «pas décisionnaire» sur le sujet, renvoyant vers le syndicat Vélib’ métropole. Pour la présidente de ce dernier, Catherine Baratti-Elbaz, «il est logique de regarder la faisabilité de la gratuité de Vélib’». 

Elle propose donc à Valérie Pécresse, la présidente de l’Ile-de-France et d’IDF Mobilités (ex-Stif), de «discuter du soutien financier que la Région pourrait apporter au service public Velib’, pour aider à son développement dans les villes en dehors de Paris et envisager la gratuité».

Du côté de Patrick Ollier, président de la métropole, même son de cloche : «la proposition est intéressante car il est toujours important pour les usagers d'avoir un service gratuit». Mais il pointe lui-aussi la question financière. «IDF Mobilités [ex-Stif] devrait alors apporter une subvention très conséquente», souligne ainsi Patrick Ollier.

Le service Vélib’, dont les tarifs ont augmenté depuis l'arrivée du nouveau vélo, continue son déploiement. Près de 470 stations étaient ouvertes ce dimanche.

Cette demande de la région s'inscrit dans le large dispositif qu'elle déploie depuis deux ans en faveur de la qualité de l'air, telles que des aides pour remplacer les véhicules ou les systèmes au bois polluants. Des dispositifs novateurs de dépollution de l'air du métro vont aussi être prochainement testés.

De plus, Jean-Philippe Dugoin-Clément fait de nouveau appel à l'Etat pour l'installation de portiques écotaxe en Ile-de-France. «Cela fait un peu plus de huit mois que le nouveau gouvernement est en place et on espère qu'il y sera favorable, contrairement au précédent. Mais pour l'instant, nous n'avons pas de nouvelles», déplore le vice-président à l'Environnement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles