Seine-et-Marne : un imam accusé d'avoir légitimé le jihad expulsé vers le Maroc

Une équipe de policiers est venue chercher Mohammed Tiaghi, 50 ans, à son domicile ce matin. [AFP]

Sous le coup d'une procédure d'expulsion pour avoir «légitimé le jihad» dans plusieurs de ses prêches, l'imam suppléant de la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne) va être expulsé ce mercredi.

Une équipe de policiers est venue chercher Mohammed Tiaghi, 50 ans, à son domicile ce matin. «Il va être reconduit à la frontière en application d'un arrêté d'expulsion», précise la préfecture. Il doit prendre un avion pour le Maroc dans la journée.

La décision des autorités fait suite à des prêches tenus en 2016 et 2017 lors desquels Mohammed Tiaghi et l'autre imam de la mosquée de Torcy avaient «explicitement légitimé le jihad armé en appelant les fidèles à prier pour les jihadistes du monde entier afin de détruire les ennemis de l'islam en France et dans le monde».

La mosquée de Torcy avait fait l'objet d'un arrêté de fermeture administrative le 10 avril 2017 et l'association Rahma, en charge de sa gestion, avait été dissolue. Le lieu de culte a pu rouvrir ses portes vendredi 19 janvier 2018 après notamment la nomination d'un nouvel imam, Bachir Bekkouche. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles