Le maire du Kremlin-Bicêtre mis en examen dans une affaire de fraude

L'édite, accro aux paris hippiques, est visé par plusieurs chefs d'accusation. [AFP]

Ce vendredi, le maire du Kremlin-Bicêtre Jean-Marc Nicolle a été mis en examen pour corruption active et passive, trafic d’influence, abus de confiance, blanchiment, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et recel d’abus de biens sociaux.

L'élu du Mouvement républicain et citoyen (MRC) a également été placé sous contrôle judiciaire par une juge d'instruction du tribunal de Créteil, après 48 heures de garde à vue dans les locaux du groupe économique et financier du SDPJ 94, révèle ce vendredi Le Parisien. Sa directrice de cabinet a également été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire.

Jean-Marc Nicolle, élu municipal au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) depuis 1995 et maire depuis 2016, est soupçonné d'avoir perçu des centaines de milliers d'euros de pots-de-vin auprès d'une demi-douzaine d'entreprises franciliennes et de province pour assouvir son addiction aux paris hippiques. Il aurait ainsi dépensé 973.000 euros en tout lors de 45.000 paris, entre 2010 et 2017. Il aurait misé parfois jusqu'à 3.000 euros par jour.

L'argent aurait transité par un club d'oenologie

Pour obtenir de l'argent, le maire aurait attribué de façon frauduleuse des marchés publics. En échange de ses marchés, l'élu est accusé d'avoir demandé des commissions. Selon le quotidien, l'argent transitait par l'association de dégustation de vin «Au Sergent du Kremlin», fondé et présidé par Jean-Marc Nicolle. Les sommes étaient ensuite versées sur son compte. 

Une information judiciaire avait été ouverte en novembre dernier après des perquisitions menées au domicile de Jean-Marc Nicolle et à la mairie par la police judiciaire du Val-de-Marne en mai.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles