La SNCF verse des primes à des cadres pour qu'ils remplacent les conducteurs grévistes

Il s'agit d'une généralisation et d'une revalorisation de la prime réservée aux cadres supérieurs et égale à 120 euros[AFP / ARCHIVES]

A la veille du lancement de la grève perlée par des employés de la SNCF, la direction aurait choisi de mettre en place une mesure décriée.

D'après Franceinfo, la direction de la compagnie ferroviaire a décidé de récompenser les cadres prompts à remplacer des conducteurs en grève en leur versant une prime.

«La SNCF a annoncé il y a quelques jours à ses cadres transport traction, c'est-à-dire les chefs d'équipe d'agents de conduite, qu'ils bénéficieraient désormais d'une prime mensuelle de 150 euros, rétroactive au 1er janvier 2018», précise le média. 

Les syndicats dénoncent une «manoeuvre»

En réalité, il s'agit d'une généralisation et d'une revalorisation de la prime déjà existante - dite de «conducteur occasionnel»-  jusqu'alors réservée aux cadres supérieurs et égale à 120 euros.

Si les syndicats s'insurgent et dénoncent une «manoeuvre» de la part de la direction pour tenter de limiter l'impact de la grève, la SNCF parle d'«une réponse à des revendications de longue date de ces cadres traction qui faisaient des remplacements ponctuels sans aucun bonus», selon Franceinfo.

Selon un source syndicale citée par le média, la mise en place de cette prime devrait coûter environ 10 millions d'euros par an à la SNCF

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles