Grève SNCF du 3 avril au 28 juin : ces solutions pour éviter la galère

Plus de 50 lignes de bus, tramways et Noctilliens seront renforcées les jours de grève. [AFP]

Bien que le préavis de grève déposé par les cheminots de la Sncf soit daté au mardi 3 avril, les premières perturbations sur le trafic ferroviaire devraient se faire ressentir dès lundi en fin d’après-midi.

Pour les usagers des transports, le coup d’envoi de ce mouvement social, amené à durer jusqu’au 28 juin, sonne le début des premières difficultés. Face à la galère annoncée, il existe fort heureusement différentes solutions de repli.

Covoiturage gratuit en Ile-de-France

Valérie Pécresse l’a annoncé jeudi 29 mars : la région francilienne a décidé de faire un geste en offrant le covoiturage aux conducteurs, comme aux passagers. Pour en bénéficier, il convient de s’inscrire sur ViaNavigo et de s’enregistrer sur l’une des 8 plateformes partenaires : Karos, Klaxit, IDVROOM, BlaBlaLines, Ouihop, Roulez Malin, Covoit’ici, Clem’. Le conducteur sera dédommagé à hauteur de 10 centimes par kilomètre et le trajet gratuit pour son passager. Lors de la dernière grève du 22 mars, 2 à 4 fois plus de trajets avaient été réalisés en covoiturages dans Paris et sa banlieue.

Louer une voiture à un particulier

Ce n’est a priori pas la solution à privilégier de prime abord. Pourtant, elle séduit un nombre exponentiel de Franciliens les jours de grève. Deux applications, Drivy et Ouicar (filiale de la Sncf) proposent notamment des interfaces assez intuitives.

Plus de bus, plus de tramways

Plus de 50 lignes de bus, tramways et Noctilliens seront renforcées les jours de grève. Pour davantage d’informations, mieux vaut se renseigner en amont auprès de la Ratp. «Nous allons renforcer un certain nombre de lignes de bus, notamment des lignes de bus qui amènent au métro, de façon à ce qu'on passe directement sur le réseau Ratp», a expliqué Valérie Pécresse.

Les VTC oui, mais…

Les VTC offrent une alternative un peu coûteuse pour les habituels usagers des transports en commun. En période de grève, Uber et ses concurrents ont en effet pris la mauvaise habitude d’augmenter considérablement leurs tarifs en raison de la hausse de la demande. Pour les gros budgets donc.

Le vélo 

525 sur 1400 stations de Vélib’ sont actuellement opérationnelles. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut finalement compter sur son propre vélo ou à défaut, s’en faire prêter un par un proche.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles