NDDL : Nicolas Hulot appelle les opposants à «saisir la main du gouvernement»

Nicolas Hulot s'exprimait à l'issue de la réunion de plus de deux heures avec une délégation d'occupants de la ZAD et la préfère des Pays de la Loire. (Photo d'archives)[Alice CHICHE / AFP]

Alors que la situation à Notre-Dame-des-Landes est toujours dans l'impasse, Nicolas Hulot a appelé les zadistes à «ne pas rentrer dans une spirale de confrontation, de violence», les priant de saisir «la main du gouvernement». 

Le ministre de la Transition écologique s'exprimait à l'issue de la réunion de plus de deux heures avec une délégation d'occupants de la ZAD et la préfère des Pays de la Loire, Nicole Klein. «Ne ratons pas la dernière étape, ne rentrons pas dans une spirale de posture, de confrontation, de violence. Ne confondons pas écologie et anarchie. Et passons à une autre étape», a également lancé Nicolas Hulot

De leur côté, les zadistes ont regretté qu'«aucune ligne n'ait bougé» à l'issue de la réunion. 

La situation semble donc toujours bloquée, plus d'une semaine après le début de l'opération d'évacuation de la ZAD, marquée notamment par des affrontements violents entre forces de l'ordre et opposants.

Les autorités ont laissé jusqu'au 23 avril aux occupants pour présenter leurs projets agricoles. A l'issue de cet ultimatum, «tout ce qui doit être évacué sera évacué», avait souligné le chef de l'Etat dimanche soir. Les zadistes dénoncent eux un délai trop court. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles