Évacuation de Tolbiac : aucun «blessé grave» dans les hôpitaux de Paris

La rumeur faisait état d'un étudiant gravement blessé à la tête lors de l'évacuation, et serait hospitalisé à l'hôpital Cochin. [PIERRE ANDRIEU / AFP]

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a répondu aux rumeurs ce samedi matin, déclarant qu’aucun «blessé grave» n’avait été conduit dans ses services après l’évacuation de l’université de Tolbiac vendredi matin.

«L'AP-HP dément fermement les rumeurs selon lesquelles un blessé grave aurait été conduit dans l'un des services de l'AP-HP à la suite de l'évacuation de Tolbiac», a indiqué sur Twitter l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui gère 35 hôpitaux en Ile-de-France.

Cette information vient donc confirmer celle émise par la Préfecture de police, qui assurait vendredi par voie de communiqué que «aucun blessé grave qui puisse être en lien avec cette opération d’évacuation n’a été hospitalisé dans les services de réanimation».

Un communiqué qui n’a pas suffi à endiguer la rumeur, qui s’est propagée sur les réseaux sociaux, et selon laquelle un étudiant aurait été gravement blessé à la tête lors de l’évacuation, et serait hospitalisé à l’hôpital Cochin. A tel point qu’un appel au rassemblement à 14h devant cet hôpital parisien circulait ce samedi matin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles