L'Elysée refuse la visite d'enfants de Seine-Saint-Denis

«Si du monde se balade, peu importe où, cela empêche le président de la République et la Première dame de circuler librement dans le palais», a justifié l'Elysée. [ludovic MARIN / POOL / AFP]

Selon Le Parisien, la présidence a refusé la visite de 18 enfants de Pantin (Seine-Saint-Denis), jeudi 24 mai.

Ces enfants, «des jeunes élus du conseil municipal des enfants, âgés de 9 à 11 ans», souhaitaient visiter le palais présidentiel «un mercredi après-midi», précise le quotidien.

Malheureusement, les enfants on dû rebrousser chemin, leur demande ayant été refusée, contrairement du temps de François Hollande, qui ouvrait les portes de l'Elysée pendant une demi-journée, depuis 2014.

La présidence a expliqué que l'Elysée n'était ouvert «qu'en de très rares circonstances, telles que les Journées du patrimoine», ajoutant qu'il s'agit de la «résidence officielle du chef de l'Etat». «Si du monde se balade, peu importe où, cela empêche le président de la République et la Première dame de circuler librement dans le palais», a justifié l'Elysée.

«Cela donne l’image d’un monarque républicain intouchable»

Le maire (PS) Bertrand Kern avait accompagné deux fois les élus du conseil municipal des enfants au Palais de l’Elysée. «Pour eux, c’était une superbe expérience, souligne l’élu. Nous avions visité le rez-de-chaussée avec la salle des fêtes, les lieux de réception des chefs d’Etats… C’est vraiment dommage pour les enfants de ne pas y aller cette année.»

Selon Bertrand Kern, l’Elysée devrait être ouvert «à tous». «Le Palais de l’Elysée n’appartient pas au Président de la République, mais à tous les Français», insiste l’élu. «Cela donne l’image d’un monarque républicain intouchable qui ne me plaît pas.»

D’autant que les visiteurs ne montaient pas au premier étage, où se trouvent les bureaux du président et de ses collaborateurs.

Une visite virtuelle en guise de consolation

Les services du président ont alors proposé de réaliser une visite virtuelle en 3D sur le site officiel de l'Elysée. «Les enfants sont évidemment très déçus, c’est un peu dur pour eux», a témoigné Quentin Liberpré, membre du pôle démocratie locale de Pantin, auprès du Parisien. Cette visite «fait partie de leur parcours citoyen. Ils visitent aussi l’Assemblée nationale, le Sénat et la mairie», a-t-il souligné.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles