Glyphosate : à 7 ans, il écrit à Emmanuel Macron pour lui demander «d’annuler les pesticides»

La lettre de l’enfant, adressée à Emmanuel Macron, est un cri du coeur contre l'utilisation des pesticides. [Capture FB Jennifer Guerard]

Dans l’Allier, un petit garçon âgé de 7 ans a pris sa plume pour écrire au président de la République. Son vœu le plus cher : la disparition du glyphosate.

Certains enfants s’engagent très jeunes dans la défense de l’environnement. C’est le cas de Jacques, qui ne supporte plus l’idée de voir la nature détruite par les pesticides.

Son père, Bruno Guerard, raconte à France 3 : «On a une ruche à la maison. L’an dernier, en 2017, on a perdu notre essaim. Et il y a quelques jours, un autre essaim est arrivé. Ce qui a fait la joie de notre petit Jacques. Il s’est dit alors qu’il n’y avait plus de pesticide. Sa maman lui a alors expliqué que si, et que justement l’interdiction du glyphosate n’a pas été évoqué dans le projet de loi agriculture et alimentation». Sur le trajet pour aller au sport, Jacques se serait alors assombri et c’est à ce moment qu’il aurait fait part de son envie d’écrire au «président de la France», comme il le dit.

«Il y a des bêtes sous la terre et ça les tue»

A son retour du sport, le petit garçon engagé a alors dicté sa missive à sa maman, pour ne pas faire de fautes. «Sa maman n’est pas intervenue dans le contenu, elle lui a juste fait un modèle, qu’il a alors réécrit», insiste son père.

La lettre de l’enfant, adressée à Emmanuel Macron, se présente ainsi :

«Cher président,

Je m'appelle Jacques et j'ai 7 ans. Pouvez-vous annuler tous les pesticides parce qu'il y a des bêtes sous la terre et ça les tue.

Par exemple, les vers de terres et les fourmis et les taupes. Il y aussi les bêtes aériennes comme les abeilles qui sont en train de disparaître à cause de ça.

S'il vous plaît, faîtes quelque chose.

J'espère que vous répondrez vite.

Jacques»

Partagée par la maman du garçon sur les réseaux sociaux, et repartagée plus de 71.000 fois, la lettre, spontanée et touchante, n'a pas manqué de faire le buzz. 

Emmanuel Macron lui répond

Sur Facebook, Emmanuel Macron a partagé la lettre de l’enfant, accompagnée de sa réponse. «Si tous les jeunes sont aussi engagés que toi, cela nous promet un bel avenir ! Tu as parfaitement raison, des abeilles, fourmis, taupes, vers de terre et beaucoup d’autres animaux, petits et gros, souffrent de l’utilisation de pesticides», commence le président de la République.

«Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur cela. Alors, je m’y suis engagé : nous allons les protéger et tout faire pour que le glyphosate, par exemple, ne soit plus utilisé d’ici 3 ans», assure le chef de l’Etat, ajoutant que les agriculteurs ont besoin de «solutions pour qu'ils puissent continuer à produire et à vivre de leur travail en n’utilisant pas le glyphosate».

«Tu peux faire confiance en ma détermination, qui est aussi grande que la tienne. Continue à croire en tes idées ! Comme le dit ta maman, elles peuvent en effet changer le monde», conclut Emmanuel Macron.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles