Deux gendarmes sérieusement blessés lors d'une arrestation à Mayotte

Victime d'une fracture du crâne, l'un des deux gendarmes a été transporté à l'hôpital avec un pronostic vital engagé[Capture Google Maps]

Deux gendarmes ont été sérieusement blessés, dont l'un très grièvement, à l'occasion d'une interpellation survenue dimanche, à Bandrélé dans le sud-est de la principale île de Mayotte.

Les deux militaires, tous deux membres de l'antenne locale du GIGN, ont été victimes de jets de cailloux et de pavés par une dizaine de personnes, alors qu'ils prenaient partie dimanche, aux alentours de 15 heures (heure locale) à l'interpellation d'un homme faisant l'objet d'un mandat de recherches pour vols et violences, rapporte l'AFP.

Victime d'une fracture du crâne, l'un des deux gendarmes a été transporté à l'hôpital avec un pronostic vital engagé, selon une source proche de l'enquête, qui s'est confiée à l'agence de presse. Il doit être évacué vers la Réunion dans la journée. Son collègue, plus légèrement blessé, souffre toutefois d'un traumatisme crânien.

Un dispositif a été mis en place pour retrouver les auteurs des jets de projectiles. Il a permis d'appréhender un individu recherché.

Sur Twitter, la Gendarmerie nationale a apporté son «soutien aux deux gendarmes de l'antenne GIGN de Pamandzi, dont l'un a été grièvement blessé le 24 juin lors d'une intervention à Bandrélé».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles