Escroquerie : des millions de litres de rosé espagnol vendus pour du vin français

[STEPHANE DANNA / AFP]

Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a démontré que des millions de litres de rosé espagnol ont été vendus sous l'appellation vin français. 

Comme le rapporte le Parisien, la DGCCRF a décidé de lancer une enquête en 2016 et 2017 suite à des alertes reçues fin 2015. 

Selon le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, Alexandre Chevallier, «ces cas de francisation concernent plus de 70.000 hectolitres de vin». Soit environ 10 millions de bouteilles de rosé.

Ainsi, près d'un établissement sur cinq présenterait comme français un vin qui serait en réalité espagnol. Cette escroquerie peut rapporter gros, car le rosé espagnol en vrac était vendu en 2016 0,34 euros/litre contre 0,75 à 0,90 euros/litre pour un rosé français.

Sur l'ensemble des établissements contrôlés (supermarchés, restaurants, cavistes ou grossistes), près de 22% présentaient une anomalie d'étiquetage. A savoir, des mentions pouvant induire en erreur le consommateur. Telles que la présence d'une cocarde française, une mention «mis en bouteille en France» ou encore le nom d'un château à consonance française.

Les fraudeurs risqueraient jusqu'à deux ans de prison et au moins 300.000 euros d'amende.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles