Incendie à Pau : un drame familial tourne au massacre, 5 morts dont 1 enfant

L'origine de l'incendie n'est pas connue pour l'heure.[AFP]

Cinq personnes, dont un enfant, sont mortes mardi matin à Pau dans l'incendie d'un immeuble. La piste du drame familial est privilégiée, selon une source proche de l'enquête.

Les enquêteurs ont découvert des «filaments de sang» sur une façade, un canapé qui se consume, une violente dispute évoquée par une voisine.

Ce sont les pompiers, appelés vers 06H40 pour des fumées qui se dégageaient d'un appartement situé au premier étage d'une résidence de quatre étages dans le centre-ville de Pau, qui ont fait la macabre découverte. 

capture_decran_2018-07-10_a_08.jpg

Les secours ont rapporté avoir été appelés par une personne «qui ne pouvait pas ouvrir la porte de l'appartement dans lequel a eu lieu l'incendie et qui s'inquiétait car elle voyait du sang couler sur le rebord d'une des fenêtres de l'appartement».

Lorsqu'ils ont pénétré dans l'appartement, «un canapé se consumait». Ils découvraient également les corps de quatre adultes et d'un enfant. 

«Il y avait beaucoup de sang dans l'appartement», a dit Marc Cabane, adjoint au maire, à La République des Pyrénées, laissant ainsi penser que l'incendie avait été précédé d'un acte violent. 

«Une grosse dispute a éclaté»

Selon une voisine qui résidait dans l'immeuble, l'appartement était occupé par un couple franco-espagnol, parents d'un enfant de deux ans. L'homme était français. Sa femme, une Espagnole d'une trentaine d'années, était professeur.

Les parents de la jeune femme, des Espagnols de Saragosse (nord-est de l'Espagne), étaient venus leur rendre visite à Pau. «Une grosse dispute a éclaté à cinq heures du matin, j'ai entendu des cris d'enfants», a témoigné cette voisine, interrogée par l'AFP.

Une source proche de l'enquête a confirmé à l'AFP que les victimes étaient «deux couples et un enfant». L'AFP précise qu'il n'y aurait «pas de trace de violences apparentes sur l'enfant, qui serait mort des suites de l'incendie», probablement intoxiqué par les fumées.

Une fois sur place, les pompiers ont procédé à l'évacuation de près d'une trentaine de personnes qui résidaient dans l'immeuble et le feu a été «rapidement maîtrisé».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles