Le bouleversant hommage de Paul Pogba à son père mort l'an passé

Pendant toute la compétition en Russie, «la Pioche» a joué avec des protège-tibias à l'effigie de son papa. [FRANCK FIFE / AFP]

Une fois sacré champion du monde, les premiers mots du milieu de terrain français Paul Pogba ont été pour son père, Fassou Antoine, mort l'an passé des suites d'une longue maladie.

«Il manque mon papa. Mais il serait très fier de moi», a-t-il déclaré au micro de BeIn Sport, dimanche soir, quelques minutes après la victoire de la France contre la Croatie (4-2) en finale de la Coupe du monde.

A la question «à qui ou à quoi pensez-vous ?»,  le joueur de 25 ans s'est souvenu des heures passés avec son papa «à regarder la cassette de la Coupe du monde » 1998, qu'ils regardaient «en boucle» et «tout le temps, tout le temps».

Pendant toute la compétition en Russie, «la Pioche» a joué avec des protège-tibias à l'effigie de son papa et qu'il a serré contre la coupe après la victoire des Bleus.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles