Gay games : Un patron voit sa commande annulée après des remarques homophobes

Les Gay Games 2018 se déroulent à Paris. [Lucas Barioulet / AFP]

Le patron d’une entreprise spécialisée dans la livraison de boissons sur Paris s’est vanté, vendredi sur Twitter, de reverser les bénéfices d’une commande destinée aux Gay Games à la Manif pour tous.

Emmanuel De Préval, le patron de la société, avait détaillé sur le réseau social que «ça lui posait un problème moral de bosser pour des communautaristes». Ne s’arrêtant pas là, le dirigeant s’est permis de narguer et remercier le «lobby LGBT pour sa générosité pour de si belles causes», accompagné d’un smiley qui pleure de rire.

Les organisateurs des Gay Games n’étaient pas les commanditaires : il s'agissait d'un arbitre franco-allemand officiant sur le tournoi de hockey sur gazon de l’événement. Une fois au courant des remarques du patron de l'entreprise, ce dernier a annulé sa commande tout en écrivant à ce dernier que les sportifs et lui préféreront «boire de l’eau, plutôt que de toucher à une seule boisson livrée par (sa) compagnie».

Le patron supprime son tweet

Le début des ennuis pour le dirigeant d’entreprise. Le compte Twitter ParisPasRose (Claire Underwood) a révélé que la société travaillait aussi avec Fiac, Roland-Garros et la Cité du cinéma. De plus, des internautes ont ressorti d’anciens tweets où le dirigeant parlait du «cerveau malade des LGBT».

Dans sa description de profil Twitter, Emmanuel De Préval revendique un lien avec SensCommun, le mouvement politique issu de la Manif pour tous. Rattrapé par le buzz qu’il a lui-même lancé,  il a depuis supprimé son tweet, dont les captures d'écrans sont visibles sur la toile. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles