L'été 2018, le deuxième le plus chaud de l'histoire en France

L’été 2018 aura été le deuxième plus chaud de l’histoire de France derrière celui de 2003 et sa canicule meurtrière, a indiqué ce mardi Météo-France.

Outre la vague de chaleur exceptionnelle sur l’ensemble du pays, entre le 24 juillet et le 8 août, «l’été 2018 a été marqué par la persistance quasi continue de températures supérieures aux valeurs saisonnières», indique ainsi Météo-France dans un communiqué.

Ainsi, la température moyenne de cet été 2018 aura été supérieure à la normale de «près de deux degrés». En 2003, la température avait dépassé de 3,2 degrés les normales saisonnières. En troisième position de ce classement des étés les plus chauds, arrivent ex-æquo les étés 2015 et 2017, avec une anomalie de +1,5°C.

capture_decran_2018-08-28_a_17.33.42.jpg

Cette hausse des températures correspond aux tendances annoncées des modèles climatiques.

Météo-France a également donné le détail des températures par région, et note ainsi que «de la région parisienne aux Hauts-de-France, l'écart à la normale en 2018 a été plus proche de celui de 2003 avec seulement quelques dixièmes de degrés d'écart». La station de mesure de Paris-Montsouris a même enregistré plus de jours dépassant les 30°C qu'en 2003 (26 jours contre 21), tout comme celle de Lille-Lesquin (15 jours contre 11 en 2003).

En parallèle de ces températures particulièrement élevées, Météo-France note également que les premières gelées précoces ont déjà eu lieues il y a quelques jours, en raison d’une masse d’air frais venant du nord-ouest de l’Europe.

Le 26 août, certains records de froid ont ainsi été battus localement pour un mois d'août, avec -0,9°C à Mourmelon-Grand (Marne) ou 0,9°C à Reims. «Une gelée sous abri au mois d'août est exceptionnelle !», note Météo-France.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles